Publicité
Publicité

Me Christain Lajoie, l'avocat de Diane Blain interrogera le premier ministre du Canada le 16 juillets 2019

Mme Diane Blain, cette dame de 74 qui a fait Les Manchettes le 16 aout 2018 à cause de sa prise de bec avec le ministre du Canada Justin Trudeau, lors d'un rassemblement libéral l'été passé, elle avait alors apostrophé Justin Trudeau sur la question des migrants.

C'est Me Christian Lajoie, l’avocat de Mme Blain qui interrogera le chef du Gouvernement le 16 juillet prochain, un interrogatoire qui risque vraiment d’être très important pour la suite des procédures en diffamation entamée contre Justin Trudeau.

Le 28 mars dernier, Mme Blain a été interrogée par l’avocate du premier ministre, c’est 3 heures d’interrogation agressive par Me Mackenzie, celle-ci aurait tenté par des questions ethniques, culturelles et identitaires de la coincer, de la faire paraitre raciste.

Elle a été questionnée sur plusieurs de ses publications sur son compte Facebook, sur la mosquée de Québec, sur la définition d’un québécois de souche et même si un musulman était considéré comme Québécois de souche.

Selon, Mme Blain, la pire insulte venant de cette avocate, c’est quand elle lui aurait demandé : qui c’était le petit bonhomme avec sa pipe sur une de ses publications (bien sûr, on parle du patriote).

C’est alors qu’elle lui aurait alors répondu du tac au tac répondu « j’espère que votre question n’est pas sérieuse ? » « C’est un de nos patriotes, un de nos ancêtres qui s’est fait pendre par les Britishs 1837, 1838 pour avoir défendu sa langue et son identité. Mme Blain a commencé à les nommer les uns après les autres et l’avocat a changé de question.

Mme Blain poursuit le premier ministre pour la somme de 95 000 $, elle avait d'abord envoyé une mise en demeure en novembre 2018, demandant à Trudeau de faire des excuses publiques et demandait 30 000 $. Mme Blain a reçu, une réponse de l'avocate MeKenzie, mais seulement en anglais, une insulte pouvant bien dire et que le premier ministre réfutant toutes ses allégations.

On se rappellera que durant un rassemblement des libéraux l’été dernier Mme Blain avait interpelé par le premier ministre du Canada Justin Trudeau , elle lui avait alors demandé quand il rembourserait les 146 millions de dollars pour l’accueil des immigrants illégaux.

« Je veux savoir quand vous allez nous remettre les 146 millions qu’on a payés pour vos immigrants illégaux » et ce à haute voix au milieu de la foule qui était principalement des partisans libéraux.

C’est à ce moment que Mme Blain a reçu plusieurs insultes des gens qui étaient autour d'elle, elle a même été bousculée par un homme à sa gauche qui lui a dit de fermer sa gueule.

Trudeau lui a alors répliqué avec violence verbale, « madame cette intolérance par à part aux immigrants, ça n’a pas ça place au Canada, cette intolérance par à part à la diversité , vous n’avez pas votre place au Canada »

C’est alors que Mme Blain a répliqué à cause de la fin de sa phrase « vous n’avez pas votre place ici» elle lui avait alors posé la question : « êtes-vous tolérant avec les Québécois de souche? » et a ensuite accusé la femme de faire preuve de xénophobie et de racisme. « Madame votre racisme n’a pas à place ici »

Amenée par le bras avec force, bousculée, violentée par un agent de sécurité, par un policier de la GRC qui assurait la sécurité du premier ministre du Canada, elle en a gardé des séquelles quelques semaines, son petit doigt engourdissait, ses bleues sur son bras ont disparue au bout de 42 jours.

Depuis ce temps, Mme Blain vit des moments très difficiles, rejetés par certains membre de sa famille fille, gendre et petites filles, traitée de raciste à cause des nombreuses publications des médias, comme L’OBNL La Presse, Radio-Canada, qui la catégorise de l’extrême droite dans la plupart des articles.

D'abord, elle a été perçu comme une simple citoyenne, mais depuis tous les médias sans exception la catégorisent d'extrême droite parce qu'elle a participé à des manifestations contre l'immigration illégale et parce qu'elle a fait quelques égoportraits avec des personnes qui sont connues pour avoir des liens avec des groupes identitaires.

Le dernier article concernant Mme Blain a été publié par l'OBNL, La Presse le 20 février 2019 à 05h00, le Journal de Montréal à 16h46 , TVA Nouvelles à 17h11, soit un peu plus d’un mois avant l'interrogatoire le 28 mars 2019, tous les articles la dépeint comme une raciste d'extrême droite. Il ne fait aucun doute que les médias traditionnels cachent le déroulement, la suite des procédures, qui pourrait surement interférer négativement avec les élections fédérales qui arrivent à grands pas.

Elle a dû passer Noël et jour seule pour la première année, sa famille est divisée à cause des propos de Justin Trudeau à son égard. Les paroles du premier ministre ont été extrêmement blessantes et depuis ce temps elle a peine à s’en remettre.

On ne sait pas exactement quand cette cause sera réglée, mais c'est avec certitude que Mme Blain dit, qu'elle ira jusqu’à bout pour obtenir justice pour tous les préjudices qu’elle a subis.

C’est pour cette raison que Mme Blain a besoin du soutien de la population du Canada. Comme elle dit, « Cette cause n'est pas seulement pour réparer les préjudices qu'elle a subis, mais c'est aussi pour tous les québécois qui se sont sentis intimidés et et blessés.

Mme Blain a travaillé toute sa vie comme infirmière, elle a pris sa retraite en novembre 2018, elle a contribué comme tous bons citoyens à payer ses taxes et impôts. Depuis le début des procédures judiciaires, elle a reçu une centaine de dons du public via le site internet Gofunme, par gens qui l’encouragent à continuer sa poursuite.

Sans les dons reçus, elle n’aurait jamais été en mesure d'entreprendre et de continuer les poursuites, c’est pour cette raison qu’elle a besoin de nouveaux dons.

Mme Blain tenait mordicus à rembourser chacun des dons si elle gagnait contre Trudeau. Mais tous les gens qui ont contribué lui ont fait comprendre qu’ils ne voulaient pas être remboursés. Qu’ils ne souhaitent qu’une chose qu'il soit reconnu coupable pour avoir blessé les Québécois et les autres qui se sont sentis interpelés par ses paroles haineuses.

Si vous voulez aider Mme Blain à remporter cette bataille contre Goliath, je vous encourage vivement à lui faire un don pour la continuation des procédures judiciaires. Il n'est pas vrai qu'être premier ministre donne le droit d'insulté, diffamé pour une question qui était légitime.

Comme Les Manchettes, un média indépendant a constaté que les médias traditionnels n'ont rien publié à propos de l'interrogatoire de Mme Diane Blain le 28 mars, faites par l'avocate du premier ministre. LesManchettes.com a le devoir d'informer que le 16 juillet sera l'interrogatoire de notre bon ministre Justin Trudeau, un interrogatoire crucial pour la continuité des procédures.


pour faire un don à Mme Diane Blain, pour que justice soit rendu.

Diane Blain's lawyer, Christain Lajoie, will question the Prime Minister of Canada on July 16, 2019

Mrs. Diane Blain, the 74-year-old lady who made Les Manchettes on August 16, 2018, because of her quarrel with Canada's Minister Justin Trudeau, at a Liberal rally last summer, she then scolded Justin Trudeau on the issue of migrants.

It is Me Christian Lajoie, the lawyer of Mrs. Blain will question the head of the Government on July 16, an interrogation which really risks being very important for the continuation of the proceedings in defamation against Justin Trudeau.

On March 28, Ms. Blain was questioned by the Minister's lawyer, it was 3 hours of aggressive questioning by Mr. Mackenzie, she would have tried by ethnic, cultural and identity questions to jam her, to make her to appear racist.

She was asked about several of her publications on her Facebook account, on the mosque of Quebec, on the definition of a native Quebecer and even if a Muslim was considered a native Quebecer.

According to Ms. Blain, the worst insult from this lawyer is when she asked him: who was the little guy with his pipe on one of his publications (of course, we talk about the patriot).

It was then that she would then have answered him with the tac answer "I hope that your question is not serious? "He is one of our patriots, one of our ancestors who was hanged by the British in 1837, 1838 for defending his language and identity. Ms. Blain started to name them one after the other and the lawyer changed her question.

Ms. Blain suing the Prime Minister for $ 95,000, she first sent a notice in November 2018, asking Trudeau to make a public apology and asking for $ 30,000. Ms. Blain received a response from lawyer MeKenzie, but only in English, an insult that may well mean that the Prime Minister refutes all his allegations.

It will be remembered that during a Liberal rally last summer, Madame Blain called on Canada's Minister Justin Trudeau and asked him when he would reimburse the $ 146 million for the reception of illegal immigrants.

"I want to know when you are going to hand over the $ 146 million we paid for your illegal immigrants," aloud in the middle of the crowd who were mostly Liberal supporters.

It was at this point that Ms. Blain received several insults from the people around her, she was even jostled by a man to his left who told him to close his mouth.

Trudeau then replied with verbal violence, "madam this intolerance apart from immigrants, it does not have that place in Canada, this intolerance apart from diversity, you have no place here"

Brought by the arm forcefully, jostled, abused by a security officer, by an RCMP officer who ensured the safety of the Prime Minister of Canada, she had some after-effects a few weeks, her little finger numbed, her blue on her arms disappeared after 42 days.

Since then, Ms. Blain has been experiencing very difficult moments, rejected by some of her daughter, son-in-law and daughter-in-law members, who have been treated as racist because of the numerous media publications, such as La NPO La Presse, Radio-Canada, which categorizes the extreme right in most articles.

First, she was perceived as a simple citizen, but since all the media without exception categorize it of extreme right because she took part in demonstrations against the illegal immigration and because she made some self-portraits with people who are known to have links to identity groups.

The last article concerning Ms. Blain was published by the NPO, La Presse on February 20, 2019 at 5:00, the Journal de Montréal at 4:46 pm, TVA Nouvelles at 5:11 pm, a little over a month before the interrogation on March 28 2019, all the articles portrays her as a far-right racist. There is no doubt that the traditional media hide the unfolding, the continuation of procedures, which could surely interfere negatively with the federal elections that are just around the corner.

She had to spend Christmas and day alone for the first year, her family is divided because of Justin Trudeau's comments about her. The words of the Prime Minister have been extremely hurtful and since then she has struggled to recover.

It is unclear when this case will be settled, but it is with certainty that Ms. Blain says she will go all the way to seek justice for all the harm she has suffered.

That's why Ms. Blain needs the support of the people of Canada. As she says, "This cause is not only to repair the harm it has suffered, but it is also for all Quebecers who felt intimidated and hurt.

Ms. Blain worked all her life as a nurse, she retired in November 2018, she contributed like all good citizens to pay her taxes. Since the beginning of the legal proceedings, she has received a hundred donations from the public via the Gofunme website, by people who encourage her to continue her prosecution.

Without the donations, she would never have been able to undertake and continue the prosecution, which is why she needs new donations.

Mrs. Blain was anxious to repay each donation if she won against Trudeau. But all the people who helped him made it clear that they did not want to be reimbursed. That they only want one thing to be found guilty for hurting Quebeckers and others who felt challenged by his hateful words.

If you want to help Mrs. Blain win this battle against Goliath, I strongly encourage you to donate her for the continuation of the legal proceedings. It is not true that being Prime Minister gives the right to insult, defamed for an issue that was legitimate.

Like Les Manchettes, an independent media source found that the mainstream media did not publish anything about Diane Blain's interrogation on March 28, made by the Prime Minister's lawyer. LesManchettes.com has the duty to inform that July 16 will be the interrogation of our good minister Justin Trudeau, a questioning crucial for the continuity of the procedures.


to make a donation to Mrs. Diane Blain, for justice to be done.

Commentaires  

#1 Peter 13-05-2019 11:04
Je ne peux qu'encourager Mme Blain et lui souhaiter la meilleure des chance dans son combat.

Peter, Radio Lachine.ca
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité
Publicité