Le ministre Barrette et La Meute

Depuis quelques temps les groupes identitaires Atalante et la Meute font des graffitis à répétition sur les locaux des partis politiques au Québec.

Gaétan Barette aurait été vandalisé ainsi que Coalition Avenir Québec (La CAQ). Ce geste d’éclat est vraisemblablement l‘œuvre de groupes d’extrême droit.

Plusieurs pattes-de-loup ont été dessinées à l'aide d'une bombe aérosol près des locaux des partis. L'article a été écrit par un supposément journaliste, de journal, Le Brossard Éclair.

Vraiment, quel jugement du journaliste, ce n'était pas du vandalisme. Les pattes-de-loup ont été faites à l'aide une bombe aérosol de CRAIE, oui , oui de la craie, comme quand j'étais petit, je barbouillais les trottoirs et par après je prenais un verre d'eau pour effacer.

La police de l’agglomération de Longueuil a confirmé qu’une enquête est présentement en cours, oui, oui, une enquête pour des traces de craie. Gaétan Barrette à porter plainte, c'est sûr quand on est ministre on peut se permettre de dépenser l'argent des contribuables.

«Nous trouvons ce geste totalement inacceptable», a mentionné l’attachée de presse de M. Barette, Catherine W. Audette, par voie de communiqué.

On veut faire croire que les graffitis de la Meute, près des locaux libéraux, ont été durs à effacer et ont requis l'intervention d'employés de la Ville pour nettoyer les méfaits, mais ça reste de la craie, un enfant de cinq ans aurait été capable. Venons-en au but qui est visé, ça ne prend pas un secondaire cinq pour comprendre, comme ces groupes ont trouvé une façon de revendiquer sans être obligé de manifester, les autorités ont-ils perdu le contrôle ? Effectivement les autorités ont complètement perdu les contrôle, surtout quand ont sait que c'est les libéraux qui ont mis en place les dirigeants de la Sûreté du Québec.

Sans armes pour enrayer ce problème, que reste-t-il à faire ? Voilà qu'un avocat du nom Walid Hizaji, supposément un expert en droit criminel, qui selon lui, des actes répétés peut être considérés comme du harcèlement. OK je veux bien croire, du harcèlement envers qui, des locaux, des personnes qui visites les locaux, Géatan Barette lui-même, rien n'est indiqué, c'est seulement des pattes-de-loup, rien ne permet de déposer des accusations. Gageons qu'il va avoir d'autres plaintes, que ça ne s'arrêtera pas. Gageons aussi qu'on va essayer de passer une loi empêchant les groupes identitaires d'utiliser toutes pressions pour revendiquer leur liberté d'expression.

Ce n'est qu'un début, je vous le dit.

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir