Publicité
Publicité

Voici, le juge de Laval - qui a condamné Pierre Dion pour propos haineux

Pierre Dion, à été reconnu coupable le 22 mai dernier d'avoir incité à la haine sur les réseaux sociaux, a reçu une peine de 30 jours de prison, mardi.

Il avait diffusé deux vidéos de lui-même dans lesquelles il faisait notamment l'éloge d'Alexandre Bissonnette, l'auteur de la fusillade au Centre culturel islamique de Québec.

Pierre Dion, 49 ans, avait mis sa première vidéo sur les réseaux sociaux le 27 janvier 2019 et la deuxième le 28, soit deux ans jour pour jour après la tuerie.

Le 22 mai dernier, le juge Gilles Garneau, de la Cour du Québec, a statué que les propos de Pierre Dion étaient « remplis de préjugés », notamment lorsqu’il a invité les Canadiens à « sortir les musulmans du pays ».

Pour les citoyens du Canada, il ne fait aucun doute que Pierre Dion a été condamné injustement sur une commande politique. C'est ce que révèle un sondage que Les Manchettes à fait le 24 mai au 2 juin. 10 021 Canadiens ont été interrogés en ligne.

À la question : Selon vous la condamnation de Pierre Dion est-ce une commande politique ? Condamné pour incitation à la haine par le juge Gilles Garneau , c'est 98%, 9786 personnes pensent que c'est une commande politique, seulement 2% 235 personnes pensent le contraire.

Qui était exactement le juge qui à condamné Pierre Dion ?  Reconnu coupable devant le conseil de la magistrature pour partialité

Certains commentaires empreints de sarcasme du juge Garneau envers l’accusé, ne font qu’ « affaiblir la dignité des procédures judiciaires », poursuit la Cour d’appel.

Gestion incohérente


Plus troublant encore, l’incohérence dans la gestion du procès par le juge Garneau constatée par la Cour d’appel « démontre avec éloquence que l’équité de la procédure ne semble pas la préoccupation du juge », qui tente plutôt d’en finir le plus rapidement possible.


Ainsi, « le procès est mené rondement; à peine une heure pour entendre trois témoins, délibérer, rendre jugement, tenir l’audition sur la peine et la prononcer ».

Pour expédier le tout, « le juge n’intervient jamais sur la preuve possiblement illégale et ne demande pas à la poursuite d’en justifier l’admissibilité, d’aucune manière. Il interpelle (l’accusé) pour lui soutirer des admissions sur des éléments de preuve importants, il s’interpose rapidement et indûment (dans) le contre-interrogatoire des témoins ».

Vous pouvez prendre connaissance de l'article complet sur le site internet. http://www.droit-inc.com/article23873-Un-juge-en-prend-pour-son-grade

Rare qu'un juge apporte une décision contraire à l'entente avec les avocats, c'est ce qui s'est passé dans le cas de Pierre Dion, l'avocat de la poursuite d'un commun accord avait décidé d'infliger seulement une amende, paiement fait à un organisme musulman.

Le juge à plutôt décider que Pierre Dion devrait purger une peine de prison, ce qui est difficile à comprendre du jugement, c'est que le juge en fait à sa tête, c'est ne rien y comprendre, normalement le juge doit accepter les ententes des procureurs, sauf si elles sont manifestement non indiquées. 

Quoi qu'il en soit, le juge Garneau semble se foutre de procédures et semble faire l'objet de plusieurs plaintes pour partialité.

Parce que le médias Les Manchettes cherche toujours le massage de haine que Pierre Dion aurait fait aux musulmans.  

Paroles de Pierre Dion : Toute de l'esti de marde encore arranger par les esti d'islamistes, gang d'esti de race bâtard, je suis écoeuré de vous autres!!

Encore une fois, la définition d'islamiste : l'islamiste radicale, il est interprété en tant que guerre sainte, l’élimination de tous les mécréants, les non-musulmans. L'islam radical modernisé est utilisé partout dans le monde politiquement, socialement et économiquement comme l’instrument privilégié de leur lutte.

«Un juge doit préserver l'intégrité et défendre l'indépendance de la magistrature, de l'institution judiciaire et du système de justice».

Quand Pierre Dion dit : il n'y a pas eu de justice pour Alexandre Bisonnette, le Doc Mailloux semble aussi être du même avis, mais lui, les médias n'en parlent pas!   

Comme c'est assez bien expliqué dans l'article Qui voulait la peau du Gilet Jaune Pierre Dion: c'était un homme qui s'exprimait sur le web avec son langage franc, coloré et ça, ça dérange beaucoup.

Qui voulait la peau du Gilet jaune Pierre Dion ? Le condamné injuste

Commentaires  

#3 Ninon Gagné 14-06-2019 21:20
Je n'aime pas le journaliste vendu a Trudeau, parce que Pierre a raison de dire qu'il n'y a pas de justice pour Bessette car comme dit Dr. Mailoux, il était perdu sur un pont et a appelez la police, et jamais il a été vue au début par un Psychiatre et mis a la prison. Les Musulmans décide de son sort ce qui ne devrait pas être fait. Je crois que Trudeau doit être en arrière de tout ca. ,
Citer
#2 servicestravaux@outl 13-06-2019 17:17
la gaugauche emploi des mots dont ils ne connaissent même pas la définition du mot Troll.qu ils aiment employer a tout les sauces comme les accusation de racistes et xénophobes pour nous museler
troll , nom
Sens 1
Informatique
Personne qui poste des messages tendancieux sur les forums internet afin d'alimenter les polémiques.
Pierre Dion ne faisait que de dire le font de sa penser il ne voulait aucunement créer de polémique
Citer
#1 JACINTHE HOULE 13-06-2019 14:48
CE UN VENDU A TRUDEAU Y DEVAIT FAIRE TAIRE PIERRE DION SE SALAUD,MAIS ONT EST AVEC TOI PIERRE
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité