Publicité
Publicité

Trudeau, Hussen ANNULE La déportation d'un réfugié somalien «sorti de prison et considéré dangereux»

 

En 2014, il avait de très sérieuses difficultés: il avait plaidé coupable à des accusations de voies de fait graves, de vol de voiture, de conduite dangereuse et d'agression d'un policier avec un véhicule.

Abdoul Abdi ne sera pas déporté

Un autre jour, un autre avantage pour les criminels et les «réfugiés» du Moyen-Orient. Bienvenue à Justin Trudeau et au Canada «post-moderne» du ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen.

Quoi d'autre notre pays est-il allé «post» sur? Sous l'emprise d'acier de Trudeau, ajoutez à cette démocratie post-vraie. Le Canada est maintenant post-chrétien. Nous sommes après l’état de droit (SNC Lavalin), après la justice (amiral Mark Norman) et le plus destructeur de tous - après TRUTH. Les médias couvrent cela de manière plus efficace en laissant les libéraux prendre le contrôle de la liberté de la presse.

D'autre part, le Canada n'est pas post-islam, LGBT, Aga Khan, transgenre, loi charia, MGF ou mariage d'enfant. Plutôt, par le biais de Trudeau & Co., nous sommes 100% pro-mondialistes. Non pas que les Canadiens aient jamais eu le choix en la matière.

En termes simples, le fait qu'un membre de la famille Trudeau dirige notre pays équivaut à une perte directe de liberté et de démocratie au Canada. Après tout, le roi Justin a imposé à la société une idéologie sociale d’une manière qui n’est pas sans rappeler celle de Papa Pierre à son époque.

Le multiculturalisme - la politique la plus transformatrice de l'histoire canadienne - se trouve également dépourvu de processus démocratique. Trudeau Sr. l'a forcé à passer au Parlement. Aucun buy-in public que ce soit. Comment pourrait-il y avoir, alors que le PET a complètement empêché les Canadiens d’approuver ou de désapprouver cette transformation gigantesque?

«Nous avions tous peur pour lui. Nous pensions dès son expulsion qu'il vivra plus d'une heure? », A-t-elle déclaré. "Il était déporté dans le pays le plus effrayant et dangereux du monde."

Vraiment? Le député Ahmed Hussen, citoyen somalien à moitié citoyen, est la nation la plus performante depuis le pain tranché. Avez-vous déjà vu un journaliste canadien révéler aux Canadiens la vérité effrayante sur cette nation africaine à contre-courant? JAMAIS. Tout comme les médias n’ont jamais disséqué la Chine, le plus grand pays du monde à violer les droits de l’homme - ainsi que le premier pollueur de notre planète.

Une telle loyauté, hein? Plus tôt ce mois-ci, l'agence avait annoncé sa décision d'expulser Elmi à Kismayo, en Somalie, car il avait commis «de nombreux crimes au Canada et était considéré comme un danger pour le public».

Comme c'est sucré. Posons maintenant une question hypothétique: si le ministre de l’immigration du Canada n’était pas un réfugié de la Somalie originaire du tiers monde, aurait-il été sauvé de l’expulsion?

Il ne peut pas répondre. Mais ce que nous pouvons dire, c’est que sous Trudeau et sa bande hétéroclite d’assassins culturels, les chances sont tellement plus grandes que le gouvernement vienne au secours de ces boursiers.

Ne laissez pas CAP tourner autour du pot. Sous Justin Trudeau, la Nation of Islam est une communauté privilégiée et protégée. L’une des raisons tangibles est l’élévation de l’islam au-dessus des autres communautés de la société par le biais de la motion M103 «Islamophobia» du député irakien d’importation pakistanaise. Une bonne dose de suprémacistes religieux occupant des postes clés au sein du gouvernement ne fait pas de mal non plus.

Ohioze a déclaré qu'il croyait comprendre que l'ASFC prendrait jusqu'à 60 jours pour préparer un rapport à l'ONU sur les raisons pour lesquelles elle pense qu'Elmi devrait être expulsé. Il a souligné que des Canadiens partout au Canada se sont exprimés au nom d’Elmi.

Assez. Oui– «les gens» se sont exprimés. Bien sûr qu'ils ont. Le multiculturalisme sous la marque Trudeau a donné naissance à toute une «industrie» multiculturelle sur le sol canadien.

Des milliers d'organisations d'immigration et multiculturelles à but non lucratif existent maintenant au Canada. C’est un résultat direct de la loi multiculturelle de 1988 et des milliards de dollars qui ont été remis à ces personnes au cours des quatre dernières décennies.

Source: https://capforcanada.com/trudeau-hussen-cancel-deportation-of-somalian-refugee-branded-danger-to-public/

Commentaires  

#2 Guillaume Couture 31-08-2019 21:25
Au nom de Thor mes Dieux ancestraux j'emmerde notre gouvernement et la communauté monothéiste islamique.
Citer
#1 gilles pelletier 29-08-2019 17:39
tel père tel fifs deux ... d'...pareil
Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité