Un vote pour le Bloc Québécois, c'est un vote pour Trudeau

Quelles sont-elles les conséquences si vous donnez votre vote au Bloc ? Étant membre du Bloc depuis toujours, comme à chacune des élections,  je donne mon vote au Bloc.

Mes parents me disaient tout jeune, tu dois voter avec ton coeur et avec ce qu'on souhaite de meilleur pour le Québec. (ce n’est pas faux)

À cette élection, j'aimerais vous dire la même chose, que mon coeur bat pour le Bloc. Mais je n'ai pas ressenti ce que je ressentais aux élections précédentes, au contraire j'ai comme l'impression que je suis en train de me faire avoir, comme beaucoup d'autres québécois le pensent. Il y a des signes avertisseurs qui ne mentent pas, en voici quelques-uns :

On met des des bâtons dans les roues de Jean-Jacques Nantel, un fier indépendantiste, spécialisé dans l'étude de la géopolitique, un géopoliticien, on fait le maximum pour lui nuire, même jusqu'à aller le dénigrer et le diffamer

  • Le Québec c'est nous,, Le Bloc d'accord avec le pacte d'immigration de l'ONU,  lance officiellement sa campagne samedi à Montréal, salue le fait que le Pacte mondial sur les migrations de l’ONU mentionne la lutte aux changements climatiques. M. Blanchet rappelle que même si le Canada a signé le document international, le gouvernement fédéral «n’a jamais pris les solutions nécessaires pour encadrer […] les entrées irrégulières» au pays. «Le Pacte migratoire part d’une intention noble, d’une intention nécessaire. Il y a et il y aura de plus en plus de gens déplacés de chez eux pour des mauvaises raisons […] et ces gens-là doivent quitter chez eux en sécurité» et être en sécurité tout au long de leur parcours, poursuit-il.
  • «Pas question de faire de l’indépendance le mandat premier du parti»
  • Analyste politique sur les ondes de Radio-Canada et chroniqueur pour le groupe Capitales Médias, deux médias aux avec ligne directrice fédéraliste libéral
  • Les revendications du gouvernement de la CAQ de François Legault seront désormais portées à Ottawa par le Bloc québécois
  • Privilégient la conclusion d’une entente avec la firme québécoise SNC LAVALIN de génie-conseil afin de préserver les emplois, CE QU'ON VEUT NOUS FAIRE CROIRE!
  • Nomination de M. Parizeau, « l’extrême gauche » du Parti communiste du Québec
  • La honte, tant pour le Bloc québécois ce serait de renoncer et de ne pas porter un désir québécois de promouvoir à sa façon l’intégration accueillante et harmonieuse des minorités issues de l’immigration.
  • Celui-ci veut rassembler toutes les forces souverainistes. L’invitation a été lancée au Parti québécois et à Québec solidaire, mais le parti de Manon Massé et de Gabriel Nadeau-Dubois Quand celui-ci sait pertinemment que Québec Solidaire n'est pas souverainiste.
  • Les seuls qui n'auront pas droit à sa signature sur leur bulletin de vote sont «les racistes et les xénophobes», a-t-il précisé Blanchette. (Yves-François Blanchet tolère les communistes) cela ne semble-t-il pas un lexique employé à profusion par Québec Solidaire ?

Les raisons qui m'a fait douter du Bloc, un langage qui ne ressemble drôlement pas au langage des souverainistes, plutôt au langage employé par nos communistes du Parti Québec Solidaire, je pense et je le dis, je le pense!, que, Le Bloc n'est plus ce qu'il était et il est en voie d'extinction.

Pour toutes ces raisons, pour la première fois depuis l'existence du parti, je crains le Bloc et j'ai décidé de donner mon vote à Scheer, je me dois et on se doit d'être stratégique, voté pour Scheer, c'est la seule façon de sortir Trudeau. Depuis 1 an et demi, je me prépare pour cette élection et je savais que le Bloc ne ferait pas mieux que les autres élections précédentes, toutes les statistiques le prouvent, par contre je savais que Andrew Scheer était pour devancer Trudeau.

Suite au dernier débat anglais, Andrew Scheer, a expliqué que donner votre vote au Bloc, c'est un vote qui est gaspillé, puisqu'il est le seul à avoir la chance de déloger les libéraux. C'est logique!

C'est aussi logique d'être contre un oléoduc, chose certaine, aucun parti ne pourra empêcher que ça passe dans nos cours d'eau et surtout pas le Bloc avec 4% des intentions de vote au Canada.

Souvenez-vous aux élections 2018, on devait voter CAQ pour « débarquer » Philippe Couillard, c'est ce que les gens ont fait et la stratégie à bien fonctionné. Maintenant, souvenez-vous de Québec Solidaire qui est apparue comme par magie du jour au lendemain sur tous les écrans de télévisions, les médias avaient un plan et ils étaient de connivence, on ne voulait pas du PQ dans les pattes du PLQ.

La seule façon de faire, c'était de mettre le visage de QS sur tous les écrans de télévission et même lorsqu'il y avait des rassemblements, à peine ce parti était capable de remplir la moitié de la salle, que les médias couvraient l'évènement comme un rassemblement gigantesque.

Élection 2015

Élection 2019, un image vaut mille mots.

Tout le contraire pour le PQ, on le montrait à peine et on le critiquait toujours, le but était de prendre aucune chance, au cas où le vote aurait été fort. On voulait faire entrer Couillard, mais les gens étaient tellement écoeuré qu’on s'est donné tout le mot, votons pour la CAQ, cette stratégie c'était la meilleure stratégie et tous les médias firmes de sondages n'y pouvaient rien y faire, c'est nous qui avons parlés.

Vous pensez à la balance du pouvoir, oubliez ça, c'est ce que les médias et maisons de sondages fédéralistes aimeraient bien vous le faire croire.

Le Bloc prend des votes aux conservateurs, pas aux libéraux, le Bloc affaiblit les conservateurs.  Maintenant,  il faut voter pour celui qui a le plus de chances de battre le gouvernement Trudeau.

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir