Pourquoi les indépendantistes ne doivent pas voter pour le Bloc Québécois! (DEUXIÈME PARTIE)

Deuxième partie : Parce que penser tout croche aura des conséquences catastrophiques sur notre projet national!

Pratiquement tout ce que le Bloc pense, dit, écrit ou fait est en contradiction avec le projet de faire du Québec un pays. Voici une liste, bien incomplète, de ses contradictions:

  1.  Ayant contre lui la moitié des indépendantistes, le Bloc va se faire élire par des fédéralistes.
  2. Ses chefs se disent idéologiquement proches de la CAQ fédéraliste !?!
  3. Le Bloc se dit séparatiste, mais fait des suggestions pour faire fonctionner le Canada fédéral.
  4. Il se dit indépendantiste, mais refuse d’en faire la pédagogie DEVANT LES MICROS DE TÉLÉ.
  5. Il se dit indépendantiste, mais a toujours calculé ses succès électoraux en fonction du nombre de députés élus plutôt qu’en fonction du pourcentage qui nous rapprocherait du fameux 50% + 1.
  6. Il se dit patriote, mais milite pour une immigration massive qui nous rendra minoritaires dans notre propre patrie en seulement 30 ans.
  7. Son chef se dit patriote, mais laisse entendre qu’on est le seul peuple au monde qui n’est pas vraiment chez lui dans sa propre patrie puisque, selon lui, ¨nous sommes tous des immigrants¨, au même titre que les faux réfugiés qui rentrent illégalement par le chemin Roxham.
  8. Le Bloc dit vouloir se séparer et créer de vraies frontières entre le Québec et le Canada tout en laissant entendre que l’avenir du monde, c’est d’éliminer toutes les frontières.
  9. Il dit vouloir défendre les intérêts du Québec à Ottawa tout en sachant pertinemment que personne, là-bas, n’écoute ses députés. (Lisez les récentes déclarations de Jagmeet Singh, l’homme de gauche, sur la possibilité de collaborer avec
  10. Le Bloc qui, lui aussi, se dit de gauche.)
  11. Le Bloc dit qu’il fera chanter un éventuel gouvernement minoritaire alors que, faute d’argent, il devra au contraire négocier avec lui pour retarder le plus possible le déclenchement d’une nouvelle élection; c’est-à-dire le temps de se refaire une santé financière.
  12. Il dit vouloir l’indépendance le plus tôt possible alors que ses députés doivent siéger pendant six ans au parlement fédéral pour avoir droit à de juteuses pensions de députés fédéraux.
  13. Il traite d’extrême droite tout ce en quoi ont cru nos ancêtres et donne le contrôle idéologique du parti à une extrême gauche communiste qui s’oppose par principe au nationalisme et qui a massacré quatre fois plus de civils au 20ème siècle que tous les fascismes réunis. Autrement dit, plus une idéologie a assassiné d’innocents et plus elle est jugée fiable et honorable au Bloc!
  14. Il se dit féministe tout en défendant la ¨liberté¨ des femmes musulmanes de se laisser écraser.
  15. Le Bloc se dit démocratique alors qu’à son ¨congrès de refondation¨, il a forcé ses militants à voter pour un programme rédigé par ses chefs et qui n’a jamais été discuté en ateliers. Etc. Etc.

Mais le plus grave, c’est que si le Bloc réussit à se faire élire en traitant l’indépendance comme une patate chaude dont il faut éviter de parler, le PQ, qui est aux abois, va reprendre la même recette. Et notre projet national aura alors été définitivement abandonné, du moins pour le 21ème siècle.

Si cela arrive, ce sera une triste fin de peuple.

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir