Publicité
Publicité

Des brasseux de merde planétaire, Québec Solidaire on en devient écœuré au cube

Québec Solidaire, un parti de brasseur de marde, ben oui pour ceux qui ne le savaient pas.

La gauche pro islam va tester jusqu'où le gouvernement est déterminé à faire appliquer ce pourquoi il a été élu.

C'est de l'acharnement sans arrêt sur le Partie Québécois, frapper les endroits stratégiques, pas pour gagner, non , simplement pour s'assurer de détruire toute chance qu'un jour le Québec devienne un pays.

Québec Solitaire pensait juste à faire le mal, tellement préoccupé à couper les racines du parti, qu'il a oublié la CAQ de François Legaut. Oui, l'homme qui va peu être remettre les choses en ordre, celui qui va séparer la religion de l'État, celui qui va faire de notre Québec un endroit de mieux vivre ensemble pour tout le monde.

Durant la campagne des élections Québec Solidaire n'a jamais frappé sur la CAQ, PLQ, chaque fois c'était le Parti Québécois, Manon Massé se faisait un plaisir d'attaquer un parti politique, pourtant presque certain de ne pas finir premier.

Regardez bien, Manon Massé va se vautrer devant François Legault à quatre pattes rampant comme un animal sauvage blessé par une slave de balle presque a l'agonie, supplier pour qu'il change d'idée. Québec Solidaire va commencer à être inquiète, désespéré, il va soulever ses troupes, créera des polémiques, alimenter de la marde, utilisant même ses copains attifas, pour faire de la pression, comme pour le soir de 1er octobre à la soirée des élections, non loin d'un local du Parti Québécois.

Déjà la petite guerre guerre de Québec Solidaire commence avec une première manifestation contre la LAÏCITÉ qui aura lieu le 7 octobre , avec nul autre organisateur Jaggi Singh et tenez-vous bien, notre cher ami prédicateur Adil Charkaoui, le super héro pro-charia, celui que l'ont à soupçonné d'être lié au réseau terroriste Al-Qaïda. Un nom qui «revient souvent» dans les dossiers de sécurité nationale sur lesquels enquête la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Il y aura également les communistes révolutionnaires Montréal antifascistes, Solidarité sans frontières, Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC), BASH UQAM (jeune agressif sociale justice warrior stype Gestapo communiste), le Collectif Emma Goldman - Saguenay, collectif opposé à la brutalité policière (COBP, des jeunes poqués qui cherchent le trouble), Jeune Garde (chemise brune tachée de sang) et sans oublier Red anarchiste skinheads (totalitaire violent) La gang de Québec Solidaire et Singh seront bientôt à veille de nous faire vivre une coupe Stanley partout au Québec.

Symboles religieux interdits, qui seront traités de raciste ? La CAQ, évidemment, mais également tous ceux qui parlent en bien de la laïcité, comme la plupart des Québécois, pour QS c'est normal qu'une policière puisse exercer son métier avec un hijab.

Québec solidaire aurait bien grand intérêt à garder profil bas sur cette question. Son rôle d'idiots utiles des islamistes est de plus en plus apparent quand on voit les mêmes islamistes avec lesquels QUébec Solidaire s'est associé en 2013-14 contre le projet de Charte du Parti Québécois. Aujourd'hui, combattre l'implantation du nouveau cours d'éducation sexuelle, parce que contraire aux valeurs religieuses sexistes et homophobes de parents musulmans. Quel merveilleux vivre-ensemble est en train d'émerger de la 'laïcité ouverte' que prône Québec Solidaire, une laïcité ouverte aux religions fermées!

La peur et oui Manon Massé à peur, peur de perdre son combat , car éventuellement une loi visant à interdire le port de signes religieux ostentatoires aux employés de l’État en situation d’autorité, incluant les enseignants, celle-ci perdra la face même au sein des minorités, des islamistes et perdra sa raison d'être, celle d'un parti défendant la religion musulmane.

Quand on voit les médias comme HuffPost, Radio-Canada ou La Presse félicitée Manon Massé parce qu'elle se prétend souverainiste (en bon québécois, ça pu la marde!) lesdits médias fédéralistes savent bien que Massé n'est pas souverainiste et jamais elle ne songer même une seconde à l'être.

Pourquoi nos chers médias essaient-ils de nous faire avaler des couleuvres, la raison est simple, premièrement ils sont tous fédéralistes, deuxièmement ils tentent de nous manipuler pour avoir une option 2, soit celle d'un autre parti que le Parti Québécois, troisièmement s'assurer que jamais le Québec n’obtient la souveraineté et une bonne façon de jamais réalisé la souveraineté, c'est de voter Québec Solidaire.

Il faut comprendre quand Manon Massé parle de souveraineté, elle ne chie pas de la marde, les médias la louangent et on en parle. Quand c'est le Parti Québécois qui en parle, de quoi parles-tu ? Automatiquement c'est une menace, c'est la peur, on ressort l’épouvantail référendaire, c'est ridicule, comme l'ancien ministre Couillard disait, c'est dix ans de catastrophes pour le Québec.

Aujourd'hui nous sommes maintenant alertes, nous savons, les citoyens commencent à comprendre que les médias propagent de fausses nouvelles (Fake News) et tentent de nous manipuler, ils ne sont là que pour protéger les intérêts du Canada.

Il n'y a pas juste la manipulation des médias, il y à aussi Québec Solidaire qui s'amuse à ce jeu, comme Gabriel Naseau Dubois à dit dans bulletin de nouvelles " que la CAQ va congédier des femmes parce qu'elles sont de la mauvaise religion ". Ce n'est pas ce qu'il a été dit, c'est la façon de Québec Solidaire de faire de la politique sale, c'est néfaste pour la démocratie.

 

Dans un article du Soleil Manon Massé commence déjà à essayer d'amadouer Francois Legault.

Voici ce qu'elle dit :

je ne pense pas que la CAQ est raciste. «Je ne pense pas que M. Legault est raciste; je ne pense pas que la CAQ est raciste. C’est évident que les propositions qu’ils mettent sur la table font peur.

 

Attendons nous a se faire traiter de raciste xénophobe islamophobe intolérant parce que Québec Solidaire n'accepte pas que François Legault parle de LAÏCITÉ.

Croisons-nous les doigts, souhaitons que le premier ministre du Québec respecte ses engagements, que François Legault reste ferme sur sa volonté d'interdire aux employés de l'État québécois en position d'autorité de porter des signes religieux.

Nous ne sommes pas racistes, nous sommes contre les religions archaïques et invasives et surtout politiques.

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité