Publicité
Publicité

PÉTITION: La GRC doit enquêter MAINTENANT sur le scandale SNC-Lavalin de Trudeau!

 

La société montréalaise SNC-Lavalin est l'une des plus grandes entreprises d'ingénierie et de construction du monde et l'une des plus corrompues.

SNC-Lavalin est également un important donateur du Parti libéral du Canada. Les deux entités sont incroyablement liées.

Par conséquent, il ne faut pas s'étonner que Justin Trudeau et son entourage aient tenté de s'en prendre à SNC-Lavalin lorsqu'ils se sont fait prendre à corrompre le gouvernement libyen sous son ancien dictateur, le brutal Moammar Gadaffi.

SNC-Lavalin travaille dans le monde entier, mais au Canada, la société fait face à des accusations de fraude et de corruption liées à des pots-de-vin de près de 50 millions de dollars qu'elle aurait payés au gang de Gadaffi. Le fils de Gadaffi, invité par SNC-Lavalin à s'installer à Montréal, faisait partie de cette bande. Pendant son séjour, SNC-Lavalin a financé sa débauche, notamment en utilisant une petite caisse pour payer des prostituées, des strip-teaseuses et de la pornographie.

Puis, lorsque SNC-Lavalin a été interceptée, a demandé à ses amis du gouvernement de les laisser payer une amende et de s’excuser, au lieu d’être jugés et d’être vraiment responsables de leurs crimes.

Notre ministre de la Justice de l'époque, Jody Wilson-Raybould, n'en avait rien. Elle n'était pas disposée à se mêler du système judiciaire canadien pour accorder un traitement de faveur aux amis du Parti libéral. Et sa fête l'a tournée pour elle.

Mais contrairement à d'autres libéraux silencieux et intimidés, Wilson-Raybould a pris la parole et s'est opposé à la corruption de Trudeau. Elle a témoigné que Justin Trudeau et son personnel - y compris son secrétaire principal et meilleur ami, Gerald Butts, ainsi que Katie Telford, chef de cabinet de Trudeau - ont passé des mois à essayer d'entraver la justice dans l'affaire SNC-Lavalin. (C’est un crime passible d’une peine maximale de 10 ans de prison).

Justin Trudeau a dit qu'il allait laisser cette décision au commissaire à l'éthique, mais cela ne suffit pas. Ce n’est pas seulement une question d’éthique, mais aussi de criminalité. La GRC doit maintenant intervenir et mener une enquête criminelle sur Trudeau et son personnel.


VOICI VOUS POUVEZ AIDER

1. J'ai lancé une pétition à la GRC, lui demandant d'ouvrir une enquête criminelle. Si vous acceptez le fait que Trudeau et son entourage méritent une enquête de la GRC, veuillez signer la pétition ci-dessous.

2. Nous voulons qu'un camion de panneaux d'affichage vidéo dise à tout le monde que Trudeau a pu entraver la justice. Nous voulons qu'il circule autour de Montréal et d'Ottawa, là où Trudeau se sent le plus en sécurité. Nous l'avons déjà fait auparavant. C’est un moyen amusant et efficace de réagir et d’obtenir la vérité. Mais le camion peut coûter entre 1 500 et 2 000 dollars par jour. Si vous souhaitez contribuer à nous aider à le financer, veuillez cliquer ici. C'est coûteux, mais nous pensons que dire à Justin Trudeau qu'ils ne permettent pas de chaussettes fantaisistes en prison est inestimable.

Signer la pétition!

Nous, les soussignés, demandons à la GRC d'ouvrir une enquête criminelle sur le traitement du scandale de SNC-Lavalin par le premier ministre Justin Trudeau.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité
Publicité
Publicité