Publicité
Publicité

L'acharnement du maire de Saint-Roch-de-Mékinac

 

Michel Fortin caressait un rêve de construire un  site de prêt-à-camper  à Saint-Roch-de-Mékinac.   Michel fait la demande pour obtenir les permis nécessaires à son projet, la municipalité lui accorde pour construire un site d'hébergement, qui comprends, chalet , tipi et yourte.

Ça fonctionne tellement bien pour lui, qu'il reçoit des gens de partout autour du monde, pour des séjours de quelques jours, particulièrement en période estivale.  Son entreprise amène des touristes étrangers, et par conséquent contribue à mettre de l'argent neuf directement dans la municipalité.

Malgré l'émission des permis qui ont été acceptés par la municipalité de Saint-Roche-de-Mékinac, les inspecteurs ne cessent pas de vouloir lui mettre des bâtons dans les roues.  La municipalité revient sur des décisions qui ont déjà été prises, des plaintes ont été déposées, Michel est obligé de se conformer aux inspections et réinspections qui semblent malhonnêtes.  

On essaie de prendre l'entreprise en défaut, sans raison valable, malgré certains avis émanant entre autres de la MRC de Mékinac, de plutôt demander seulement des correctifs puisque la municipalité lui à déjà accordé des permis.

  Michel n'entre même pas en compétition avec le camping municipal.  Les deux sites ayant des clientèles complètement différentes.

Rien n'y fait, en novembre de cette année (2018), Michel,  ne se voit encore aux prises avec différentes menaces de démanteler son entreprise. 

Voici ce qui ressort derrière cette de cette fabuleuse histoire.  Le maire Guy Dessureault de Mékinac est propriétaire (municipalité) de camping Saint-Roch de Mékinac. C'est quand même une drôle de coïncidence que les nombreuses plaintes traitent surtout du fait maintenant qu'on lui reproche d'exploiter un camping.

Le camping du maire (municipalité) Guy Dessureault (municipalité) est situé au 501 route Ducharme et l'hébergement de Michel Forton est situé au 1800, même pas 6 kilomètre les sépare

 

Voici l'acharnement du maire de Mékinac:

La Municipalité a alerté le ministère de l’Environnement au sujet de sa fosse septique, bien qu’elle ait été déclarée conforme.

Elle a envoyé le ministère de l'Environnement pour son quai,  c'était une erreur qui s'est fait dire.   Mais on lui a demandé de retirer ses quais cette année.

On lui aurait notamment retiré le droit d'avoir un panneau sur le bord de la 155 pour annoncer son entreprise à 1 km.

Il aurait aussi perdu le droit d'avoir de petits animaux de ferme. La Municipalité lui répond que ça contrevient au règlement municipal. Pourtant, d'autres commerces de Saint-Roch-de-Mékinac possèdent ces droits.

 

C'est pourquoi Michel Fortin demande aux gens de l'appuyer et de signer la pétition pour demander à la municipalité de St-Roch-de-Mékinac de cesser leur harcèlement administratif. 

Radio-Canada a fait deux articles sur le sujet, sans toute fois parlée du camping du maire (municipalité) de Mékinac qui semble poser le problème. 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité
Publicité