samedi 23 mars 2019

Un gang musulman à Londres attaque les hommes homosexuels - avec de l'acide. REGARDER ce qui s'est passé ensuite ...

Il existe un bar gay à Londres, en Angleterre, dans un quartier appelé Hackney, le Dalston Superstore.

Mais un jour, une bande d’hommes musulmans turcs s’y est rendue aux petites heures du matin et, lorsque des hommes homosexuels ont émergé du club, cette bande les a sautés, les a battus, puis, quand ils étaient tombés, ont aspergé les hommes homosexuels. le visage et les yeux avec de l'acide.

(C’est une chose à Londres. Les gens qui transportent de l’acide en bouteille se vaporisent. Cela se produit presque tous les jours.)  Et dans un premier rapport sur ce crime commis hors du barreau de Hackney, il est écrit:  Scotland Yard ne traite pas actuellement cet incident comme une attaque homophobe.

OK, avance rapide à aujourd'hui.

Voici les nouvelles après le procès, par le journal local, après les condamnations et la condamnation:

«Attaque à l'acide» homophobe à Dalston: une bande de voyous lâches emprisonnés pour une agression «réellement choquante» lors d'une fête de banque:  Oh, alors c'était homophobe ?

En fait, à la lecture des faits de cette affaire, je ne vois pas en quoi cela diffère d’une attaque terroriste.

L'un des assaillants a été condamné à 17 ans.   Je sais que, comme au Canada, cela signifie qu'il sera de retour dans les rues dans cinq ans. Mais quand même!

Deux des lanceurs d'acide ont 14 ans.  Mais d'autres ont été condamnés à 30 mois. 27 mois. 18 mois.  Un homme, Turgut Adakan, a été condamné à 18 mois de prison.

Tommy Robinson a été condamné à une peine de 13 mois de prison pour journalisme. Il a passé 10 semaines en isolement cellulaire. Turgut Adakan participe à une attaque à l'acide et à des coups brutaux à l'extérieur d'une boîte de nuit gay.

Avez-vous entendu parler de cette attaque?

Si vous êtes Canadien ou Américain, je suis sûr que non et si vous êtes britannique, je doute.

The Evening Standard - le journal national qui a rendu compte du crime initial et a déclaré que Scotland Yard avait déclaré que ce n’était certainement pas un crime motivé par la haine homophobe.

Deux petits journaux locaux - la Hackney Gazette et son journal soeur, le Newham Recorder - en ont parlé, racontant la même histoire.

Mais comme je vais vous le montrer ce soir, pas même la Gazette, le journal local, ne pourrait se résoudre à utiliser le mot "islam".

Maintenant, s’il s’agissait d’une bande de Blancs «alt right», est-ce que cela ferait l’actualité?

Pensez-vous que la BBC ferait un bilan sur les neuf criminels en vérifiant leurs pages Facebook pour voir quels politiciens ils ont aimé? Pensez-vous qu'il y aurait des débats au Parlement? Pensez-vous qu'il y aurait des bannières de solidarité sur Internet? Pensez-vous que la Tour Eiffel serait illuminée aux couleurs de l'arc-en-ciel?

Mais c’est l’islam !

Publicité