samedi 23 mars 2019
Tel père tel fils - Justin Trudeau - Pierre-Elliott Trudeau

Tel père tel fils - Justin Trudeau - Pierre-Elliott Trudeau Spécial

 

LA DETTE

Pierre-Elliot Trudeau, la dette qui était à l'époque de 21 milliards autour des années 1974, aujourd'hui elle est de 700 milliards.  Cette dette n'a jamais cessé de monter, parce que son père a délégué la souveraineté monétaire du Canada à un groupe de banquiers privés internationaux.  ( La vraie histoire de la dette canadienne )

 

L'HOMOSEXUALITÉ ET L'AVORTEMENT, PIERRE-ELLIOT TRUDEAU

En 1968, c'était un crime au Canada pour Pierre-Elliot Trudeau d'être homosexuel et de se faire avorter. (Il faudrait aussi poser cette question à son fils si aujourd'hui, est-ce considéré comme des crimes.)

L'AÉROPORT MIRABEL

En 1969, la Ville de Sainte-Scholastique, un plan d'expropriation 10 fois plus gros que tous les aéroports du monde entier, soit 97,000 acres.  3126 familles, 12,000 personnes sont expropriées, dépossédées cruellement, intimidées, menacées, bousculer, Trudeau à fait brulé toutes les maisons.

En 1970, la construction de l'aéroport commence, 500 millions 5 ans de travaux et seulement 5% du territoire exproprié.  Le visionnaire Trudeau croyait qu'il y aurait 40 millions de passagers et qu'en 50 ans les revenus seraient multipliés par 6 , l'aéroport n'a jamais dépassé les 3 millions de passagers.

1975,  le désastre après l'inauguration de l'aéroport Mirabel à Trudeau. Il y a eu la crise du pétrole fait mal, le prix des billets augmente, celle-ci a fait diminuer la croissance du trafic aérien et le gouvernement accorde des droits d'atterrissage à Toronto. De 1975 à 1990 le nombre de passagers à Montréal était de 31% et Toronto 92%  Mirabel tout neuf à déjà perdu son avenir de portes d'entrée du Nord-est américain. En 20 ans Trudeau n'a jamais bougé le petit doigt pour réglé le problème,  pourtant à l'époque déjà le gouvernement savait qu'il se plantait, le prolongement de l'autoroute 13 jusqu'à l'aéroport et construction d'une voie ferroviaire pour une liaison au Centre-Ville de Montréal, rien n'a jamais été fait.  À l'époque selon le ministre des Transports, ils manquaient de l'argent et de volonté.

1984,  81,000 des 97,000 acres qu'on avait expropriés ont été vendus à des agriculteurs, pour les expropriés leurs rêves étaient morts en1969!

1997,  c'est un échec, tous les vols internationaux ont été transférés à l'aéroport Dorval, les derniers vols des passagers quitteront Mirabel le 31 octobre 2004.

La cerise sur le Sunday : septembre 2003, la décision du premier ministre Jean Chrétien de donner à l'aéroport de Dorval le nom de Pierre Elliott Trudeau. Il faut être écervelé pour prendre une telle décision! «Ça prend beaucoup de culot pour nous imposer une insulte pareille».

EXPROPRIÉS DU VIEUX-HULL

Pour faire place aux édifices fédéraux, on procède, entre 1969 et 1974, à l'expropriation et à la démolition de 1 500 maisons et logements au centre-ville de Hull, ce qui affecte 5 000 personnes.  Le 20 mai 1969, le premier ministre Trudeau annonce sans préavis que des centaines de familles de milieux modestes du quartier historique de Hull (Gatineau) seront expropriées et que leurs logements seront démolis pour céder la place à un vaste complexe d’édifices fédéraux.

LE PARC FORILLON EN GASPÉSIE

22 juillet 1970,  des centaines de familles expropriées du parc Forillon auront vécu l'enfer.  Le gouvernement du Québec a exproprié 325 familles, 1800 propriétés et 1500 terres, pour remettre des terrains inhabités au gouvernement fédéral, qui a créé le parc Forillon.  Cinq secteurs expropriés : Penouille, Rivière-Morris (à Rivière-au-Renard), la vallée de L’Anse-au-Griffon, Grande-Grave et Cap-des-Rosiers (incluant le rang Saint-Martin). 

Le gouvernement du Canada a occulté l'histoire des lieux et fait disparaitre la vie.  Comme à Mirabel le gouvernement procède avec une rigueur inouïe, faisant raser 8 villages les gens ont vu leurs maisons brulées. Les négociations étaient menées par un jeune avocat du nom de Jean Chrétien. 

Au début des années 1970, on expulsera d'honnêtes citoyens de chez eux. Certains vont «trainer» nos gouvernements en cour. Avec le jeune avocat Lionel Bernier, ils battront la batterie d'experts de nos dirigeants. Le juge leur donnera raison. 

« C’était David contre Goliath. Les expropriés se faisaient dire qu’ils étaient bien mieux de se satisfaire de l’offre, parce que leur maison ne valait plus rien » 2000 $ à 5000 $ pour se racheter une terre, une maison, déménager, même en dollars de 1970, c’est peu pour remplacer une propriété qu’on vous arrache de force»

En octobre 1975, un tribunal a accordé près de deux millions de dollars supplémentaires aux expropriés.   À l’époque, Ottawa allait jusqu'à mentir enfin d’atténuer la grogne en promettant que la création du parc se traduirait par l’afflux de 500 000 visiteurs par an dans la région et la création de 3000 emplois directs et indirects. Quarante-cinq ans plus tard, on est bien loin du compte: l’an dernier, le parc Forillon a accueilli 123 000 visiteurs. On y compte un total de 130 employés.

«Il y a des gens qui ne tireront jamais le rideau parce que les blessures sont trop profondes»

Aujourd'hui, lors d'une visite au parc national Forillon, les guides vous relateront très peu de choses de cette triste page de l'histoire gaspésienne. L'ignorent-ils? Ont-ils ordre de ne pas en parler?

EXPROPRIÉS DU PARC NATIONAL KOUCHIBOUGUAC

1200 personnes ont été expropriées le 5 novembre 1976. 7 villages où elles vivaient ont été rasés pour faire place à l'aménagement d'un parc, 260 familles expropriées.  Les familles reçoivent en moyenne entre 10 000$ et 12 000 selon la valeur des propriétés et près de la moitié acceptent l'offre.

Les expropriés se sentent aussi à l'étroit dans les autres communautés où ils s'établissent et les propriétaires leur demandent trop cher. Ils perdent aussi leur profession, car ils doivent céder leurs droits de pêche.

En 1979, il conteste l'expropriation en Cour, mais le tribunal juge l'expropriation légale. Deux-cents personnes causent alors une émeute dans le parc, suivie d'une autre quelques semaines plus tard. Ces émeutes précipitent la création d'une commission d'enquête, qui blâme le gouvernement fédéral et donne aux expropriés une compensation de 1,6 million de dollars.

LOIS SUR LE MESURES DE GUERRE

Octobre 1970, Just Wach Me, lois sur les mesures de guerre. Un homme mourrait, la mort de Pierre Laporte.  En 1963,  la naissance d'un mouvement clandestin, FLQ ( Front de libération du Québec) un mouvement radical qui utilisait la violence pour servir la cause de l'indépendance du Québec.

1963, des bombes explosaient au coeur de Montréal, à proximité des attentats le mot FLQ était écrit sur un mur. Le FLQ était nationaliste que socialiste.  Les premières cibles étaient des symboles de la couronne Britanique, des édifices fédéraux, GRC, des voies ferrées, des casernes militaires et des boites aux lettres de l'ouest anglophone de Montréal.

Pierre Schneider dit que FLQ croyait que le seul moyen était d'utiliser la violence pour réveillez le peuple québécois. Même la tour de transmission de Radio-Canada a été prise pour cible.  En avril 1963, Wilfred O'neill un soldat canadien est mort à cause d'une bombe posée par le FLQ. La première des six victimes que fera le FLQ entre avril 1963 et septembre 70.

Le but du FLQ n'était pas de chercher la mort, ça reste accidentel, la population du Québec n'était pas d'accord avec l'utilisation de la violence, sauf que ça démontrait de la détermination et le sérieux pour la cause. Les membres du FLQ étaient plus ou moins une vingtaine de personnes. La cause était de sensibilisé la population, de parler de l'indépendance parce qu’à cette époque les journaux n'en parlaient pas.

Le FLQ avait commencé à faire des vols banques pour financer son organisation, vols d'armes, etc. , l'objectif en ce moment là, était de passer à l'action directe.

1964, la reine Élisabeth se présente à Québec pour une visite officielle, les manifestations éclatent un peu partout dans la violence.

Avec l'arrivée de Pierre Vallière et Charles Gagnon en 1965 que le discourt du FLQ change, anticapitalistes, antiimpérialistes, à partit des années 1965, 66,  c'est l'appui aux travailleurs.

Automne 1970, le FLQ passe à l'action, décide d'enlever Richard Cross de sa demeure, une seconde cellule du FLQ enlève le ministre du Travail et de l'Immigration Pierre Laporte. 

C'est à ce moment que le 16 octobre 1970,  le gouvernement Trudeau décide d'utiliser la loi sur les mesures de guerre. ( Trudeau dit; pour survivre, toute société démocratique doit pouvoir se débarrasser du cancer que représente un mouvement révolutionnaire armé)

Les autorités ont été avisées le 17 octobre par message qu'on retrouverait le cadavre de Pierre Laporte dans une automobile Chevrolet, le coffre a été ouvert et on faisait la découverte de son corps.  Le 20 octobre son corps a été transporté au cimetière Côte-des-Neiges.

Le 28 décembre 1970, la police procède à l'arrestation de Paul et Jacques Rose ainsi que Francise Simard.  Paul Rose, Simard est emprisonné à perpétuité et Jacques Rose à 8 pour complicité.

Avant la fin du mouvement,  le FLQ comptait plus ou moins 30 personnes, c'était plus de 400 personnes qui ont été perquisitionnées, portes défoncées, arrêté sans aucun mandat, détenu et privé de leurs droits les plus fondamentaux, des médecins, avocats, professeurs, écrivains, journalistes, etc.

L'ACTE CONSTITUTIONNEL DE 1982

4 novembre 1981, la nuit des longs couteaux,  au moment où l'acte constitutionnel de 1982 est accepté par le premier ministre du Canada Pierre Elliott Trudeau, ainsi que 9 des 10 premiers ministres provinciaux, à l'insu du premier ministre du Québec René Lévesque, qui dormait à Hull.

Le 17 avril 1982,  Pierre-Elliot Trudeau marquait l'histoire tristement avec le rapatriement de la constitution, un document que le Québec n'a jamais voulu signer.  Un coup d'état dénoncer dans le livre de Frédéric Bastien, chercheur et historien.  Celui-ci s'appuie notamment sur des documents déclassés du Foreign Office britannique et des Affaires étrangères canadiennes, obtenues en huit années de recherche, pour décrire cet épisode houleux de l'histoire canadienne. 

Les Britaniques qui étaient les témoins privilégier du rapatriement de la constitution, même l'ambassadeur a qualifié de véritables coups d'État, le coup de force qui nous a été imposé en vue de modifier l'équilibre des pouvoirs. L'implication de deux juge, le premier était Bora Laskin, il était un grand partisan de l'adoption d'une charte des droits de libertés dans la constitution. Celui-ci a délibérément informé les gouvernements britannique et canadien des délibérations du plus haut tribunal du pays sur le projet de rapatriement de la Constitution.

En violant ainsi la séparation des pouvoirs exécutif et judiciaire, le juge en chef a commis une faute éthique «gravissime», qui remet en question la légitimité même du rapatriement.   À Londre, trois provinces ont lancé une démarche devant leur Cour d'appel, pour demander si la démarche de Trudeau était constitutionnelle (légal).

Le gouvernement Britanique voulait que Trudeau demande à la Cour Suprême, quel était son jugement, la légalité de la démarche.   Le juge Weller avait dit à l'ambassadeur Britanique John Ford, on va surement se saisir de cette affaire! Trudeau ne voulait pas aller en Cour Suprême, Trudeau avait peur que l'affaire s'enlise, il y aurait eu des poursuites sans fin.

L'information sur cette démarche de saisir la Cour Suprême n'a jamais été dévoilée aux opposants et/ou à aucune des provinces qui avait qui étaient en accord avec le rapatriement de la constitution.  Le juge Weller mets en garde le gouvernement Britanique de ne pas marcher là-dedans.  Si l'information avait été rendue publique, il n'y aurait surement jamais eu de rapatriement de la constitution. Trudeau a violé des règles droits dans le but de faire naitre un nouveau régime. 

En fin de compte,  ça, c'est rendu en Cour Suprême le juge Laskin à dit que c'était pour être très long, les juges ne s'attendaient pas. Trudeau dit à Mme Tactcher l'ancienne première ministre du Royaume-Uni qu'il était très déçu du juge Bora Laskin, il créait des problèmes.  Le procureur général Jean Chrétien négocia avec ses pairs de la Saskatchewan (Roy Romanow) et de l'Ontario (Roy McMurtry.)   Les premiers ministres provinciaux acceptèrent d'éliminer leur droit de véto, alors que Chrétien, avec réserve, leur offrit une clause dérogatoire (ou de dérogation.)

Hatfield et Davis acceptèrent le compromis et dirent à Trudeau qu'il devrait conclure l'entente. Trudeau accepta. Cet accord est connu au Canada anglais comme l'« Accord de la cuisine », parce qu'il est né d'une discussion ayant débuté dans une cuisine.Le Québec annonça le 25 novembre 1981 qu'il utiliserait son droit de véto sur l'entente, mais le 6 décembre 1982 la Cour suprême du Canada entérina une décision de la Cour d'appel du Québec statuant que le Québec n'avait jamais possédé ce droit.

Des dispositions seront insérées dans la constitution, diminuant les pouvoirs du Québec en matière de langue et d'éducation. De plus, Trudeau refuse d'octroyer au Québec un droit de véto ou une compensation fiscale.

Avec le concept de multiculturalisme de la charte, le Québec ne devient qu'une culture canadienne parmi tant d'autres. Plus question du statut spécial de peuple fondateur. Le peuple québécois ne devient qu'une autre culture minoritaire au Canada.

Vous pouvez prendre connaissance d'une petite vidéo ou Raymond Beaudoin est agressé par Pierre E. Trudeau, ça en dit beaucoup sur son personnage colérique.

 

Pour terminer la partie père,  Pierre-Elliotte Trudeau était paranoïaque, manipulateur, imprévisible.

Le calvaire qui nous a fait subir et le proverbe qui ne ment pas; tel père, tel fils, donc c'était évident que Justin Trudeau ne serait pas un bon premier ministre.  Justin Trudeau est à cette place pour la seule unique raison que son père était là avant lui et aussi très claire que pour moi il suit les traces de son père. Mais encore avec un objectif réellement dangereuse, soit de faire un pays le Canada, un pays multiculturaliste.

TRUDEAU FILS

Depuis que Trudeau est au pouvoir, qu'à t-il fait pour le Canada ?  Pour ma part,  rien!  La première chose que Trudeau a faite au début de son mandat; moins de trois mois après son élection, le gouvernement Trudeau a réduit le taux marginal d'imposition – de 22 % à 20,5 % – sur les revenus entre 45 282 $ et 90 563 $. En même temps, il a instauré une nouvelle tranche d'imposition de 33 % – au lieu de 29 % – sur les revenus de plus de 200 000 $. Trudeau avait promis lors de la campagne que le cout de ces deux mesures serait nul, ça n'a finalement pas été le cas. Selon les calculs du gouvernement, les deux mesures ont creusé un trou de 1,2 milliard de dollars dans le budget fédéral.

LES DONS

«Trudeau distribue des milliards de dollars à d'autres pays pendant que les Canadiens font la queue dans les banques de produits alimentaires» : Fondation Clinton - $241.5 millions, «Les Clinton ont passé des décennies à se remplir les poches en s’occupant de leurs donateurs au lieu des Américains» 650 millions de dollars du Canada pour combler les lacunes du financement de la santé et des droits sexuels et reproductifs et de 840 millions de dollars pour l'aide humanitaire en réponse aux crises en Irak et en Syrie et l'impact de ces crises sur la Jordanie et le Liban.

Rapport complet

Les dons à la Fondation Trudeau ont quadruplé, les dons étrangers ont augmenté de 10 fois plus. Dans ce qui semble une trouvaille sans surprise,  une tendance troublante en ce qui concerne les finances et les dons des fondations Trudeau. L'organisation maintient un excédent de 2 000 000 $ grâce à d'importants dons étrangers et à des commandites avec des entreprises qui font activement pression sur le gouvernement fédéral.

Certaines des plus grandes sociétés canadiennes, dont Air Canada, BMO, Suncor et Produits forestiers résolus, ont parrainé des conférences de la Fondation Trudeau. Alors qu'un tel Bombardier a même des membres de son conseil d'administration directement sur celui des Fondations Trudeau.

Le Parti libéral du Canada a reçu des centaines de milliers de dollars de dons en échange d’un accès privilégié à ses députés, ses ministres et à son chef. Et ça ne semble pas émouvoir Justin Trudeau, qui s’y adonne lui-même, et ce, même si cela enfreint les règles qu’il a édictées à son arrivée au pouvoir.

En mai 2016, le premier ministre a été l’invité d’honneur d’une soirée pour riches financiers chinois canadiens à 1500 $ le couvert.   À cette soirée de financement participait justement le fondateur de Wealth One Canada, Shenglin Xian. 

Justin Trudeau pour 2016 a reçu en seulement deux jours, au moment précis où la banque chinoise Wealth One a reçu le feu vert d’Ottawa pour ouvrir ses portes. Les données d’Élections Canada montrent qu’une quarantaine de gros dons de près de 1500 $ ont été reçus de donateurs de Colombie-Britannique ou d’Ontario portant des noms à consonance chinoise les 6 et 7 juillet 2016.

C'est le 7 juillet que le surintendant des institutions financières du Canada (BSIF) a donné le droit à la banque Wealth One de commencer ses opérations, concentrées à Vancouver et dans la région de Toronto.

LES VOYAGES SUR LE BRAS DES CANADIENS

17 au 23 février 2018, le voyage « désastreux » en Inde du premier ministre Justin Trudeau et de son entourage a couté 1,5 million $ aux contribuables canadiens.

Mai 2016, voyage chez le président américain Barack Obama. Sa mère et ses beaux-parents étaient les invités personnels du président américain Barack Obama au diner officiel à la Maison-Blanche, en mars, mais il semble que ce soient les contribuables qui aient payé leur déplacement.

26 décembre 2016 au 4 janvier 2017, vacances des Fêtes sur l’ile privée de de son ami l’Aga Khan avec sa famille et quelques invités, dont son ami aujourd’hui ministre, Seamus O’Regan.   Justin Trudeau a enfreint la Loi sur les conflits d’intérêts en se rendant sur l’ile privée de l’Aga Khan en compagnie de sa famille et d’amis pendant les Fêtes.

Les vacances des Trudeau chez l'Aga Khan ont couté 215 000 $ aux contribuables. Trudeau a versé 330 M$ à la Fondation de son ami Aga Khan depuis 1981, dont 110 M$ depuis son arrivée au pouvoir en 2015.   Trudeau n'a jamais voulu remboursé son voyage que les Canadiens contribuables ont payés!

Trudeau avait aussi accepté un séjour de vacances sur l’ile avec sa famille immédiate et d’autres parents, en décembre 2014. Aussi, des membres de sa famille, accompagnés de leurs invités, avaient accepté un séjour en mars 2016.

«Tout porte à croire que l’amitié entre [Justin Trudeau] et l’Aga Khan découle de l’élection de M. Trudeau au poste de chef du Parti libéral du Canada et, plus tard, de son accession au poste de premier ministre. »

LES ACCOMMODATIONS

LE PORT DU KIRPAN POUR LES SIKHS

Les petits couteaux, lames, coupe-ongles, rasoirs jetables ou objets pointus mesurant 6 cm ou moins sont désormais acceptés en cabine des avions au Canada. Selon Transport Canada, ces changements visent à rendre les vols plus faciles pour les passagers, tout en assurant à tous un environnement sécuritaire.

Le but réel de Justin Trudeau était en fait d'accommoder les Sikhs avec le port de Kirpan, le poignard à double tranchant qu'ils portent à bord des avions. Pendant ce temps on refuse (les sels de bain, le sel de mer, la poudre pour bébés, la poudre pour les pieds, les aliments en poudre servant en cuisine et le sable).

PAS DE CASQUE DE MOTO POUR LES SIKHS

Les sikhs de l’Alberta pourront circuler sans casque de moto. Le Dr Louis Hugo Francescutti, médecin urgentologue, dit que c'est une décision qui mettra la vie des gens en danger. « La loi de la gravité s'applique à toutes les religions ». (Québec) Ne pas porter de casque (moto ou cyclo) 3 points d'inaptitude amende entre 200 $ et 300 $ Augmentation du prix du permis sera de 50 dollars de plus.

EXCISION N'EST PAS UNE CULTURE BARBARE

En 2011, une réforme entreprise par les conservateurs avait rajouté un paragraphe à ce guide, avertissant que certaines “pratiques culturelles barbares”, comme les crimes d’honneur et l’excision du clitoris, étaient considérées comme des crimes au Canada. “Or ce passage sera retiré”.

L’agence d’information “La presse canadienne” s’est procuré le document de travail de la réforme du Guide de citoyenneté, lancée début 2016 et sur le point d’être mise en oeuvre. Effectivement, la refonte du guide prévoit la suppression des éléments sur les “pratiques culturelles barbares”. Si Justin Trudeau n’a jamais nié que l’excision était barbare, il souhaite enlever cette mention du Guide de citoyenneté.

 

CANNABIS ET AMIS

Pierre Pettigrew, (ex-ministre fédéral de la Santé), Allan Rock (ministre de la Justice en 1993, puis ministre de la Santé en 1997) (Une entreprise ontarienne qui appartient à la femme et au fils d’Allan Rock) et Martin Cauchon (ministre du Revenu national (aout 1999 - janvier 2002), et ministre de la Justice, procureur général du Canada et ministre responsable du Québec (janvier 2002 - décembre 2003).

Autre: (La fille de l’ancien premier ministre Jean Charest fait du lobby auprès du gouvernement Couillard pour une entreprise qui veut vendre du cannabis)

Le directeur financier du Parti libéral du Canada (PLC) a eu le temps de devenir un multimillionnaire du pot en tout juste quelques mois en lançant sa propre compagnie de marijuana accréditée par Santé Canada (Chuck Rifici, 39 ans, un proche partisan de Justin Trudeau).

VENTE D'ARMES À L'ARABIE SAHOUDITE

Six contrats d'exportation qui couvrent des blindés et des accessoires pour une valeur totale de 15 milliards de dollars, soit une grande partie de l'ensemble du contrat.   Selon Justin Trudeau,  c'était des blindés légers.

HÉLICOPTÈRE AUX PHILIPPINES

Trudeau veut réviser la vente de 16 hélicoptères aux Philippines, il voudrait que les hélicoptères que le Canada livre aux Philippines ne servent qu’à des fins de secours ?   Pourtant, les islamistes sont tout autant les ennemis du Canada que des Philippines.

Inversement, le même gouvernement de Justin Trudeau a accepté que des blindés fabriqués au Canada soient vendus à l’Arabie Saoudite! 

L'Arabie saoudite mène une guerre atroce au Yémen pour garder le contrôle de ce pays. La même Arabie saoudite qui envoie et soutient des islamistes partout dans le monde.  Il ne faut pas dire que l’Arabie saoudite est notre ennemie. Elle achète beaucoup d’armes au Canada.

«Des preuves révèlent que de l’équipement militaire et du matériel militaire du Canada comme des chars d’assaut ont été utilisés pour réprimer des manifestations et donc la liberté d’expression et de réunion en Arabie saoudite»

 

PROJET DE LOI ADOPTÉ

Le Projet de loi C-6 est maintenant adopté, ainsi simplifiant aux immigrants le processus de la citoyenneté canadienne. 

C'est à croire que Justin Trudeau veut protéger les terroristes en ne révoquant plus pour cause de terroriste, espionnage et de trahison.

PROMESSE NON TENUES

 

 

 

 

 

 

PROMESSES EN ATTENTE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JUSTIN TRUDEAU FRÉQUENTATION ET TERRORISTE

Le gouvernement du Canada parle de « réintégrer » dans la société les djihadistes canadiens de l'État islamique.  « Il faudrait se poser la question,  pourquoi Trudeau à difficulté à soutenir les victimes ? » Dernièrement à Toronto, un attentat terroriste, que la plupart des médias cachent, selon les médias ça serait l'acte d'un déséquilibré. Mais si on regarde la vidéo ci-dessous, qui n'est pas un FAKE c'est réellement le terroriste que l'on voit.

Le Canada ouvrira ses portes à une cinquantaine de Syriens membres des Casques blancs, de même qu’à leurs familles. En tout, ce sont environ 250 personnes qui pourraient ainsi être accueillies par le Canada au cours des prochaines semaines ou des prochains mois. Selon la journaliste Vanessa Beeley des membres des Casques blancs entretenaient des liens avec des groupes djihadistes rebelles, tels que Fatah Al-Cham, résultat de la fusion d'Al-Nosra et de Arhar Al-Cham.

Ça devient très inquiétant de dire que ce n'est pas un acte terroriste. «Est-ce que Trudeau réalise que son travail est d'assurer la sécurité des Canadiens et non pas le confort de ces meurtriers ? »

Trudeau a payé un total de 31,3 millions de dollars pour dédommager trois Canadiens accusés de terroristes et torturés en Syrie et en Égypte

Omar Khadr, membre d’une famille de djihadistes pakistanais proches de Ben Laden, avait 15 ans lorsqu’il a lancé une grenade sur un médecin de l’armée américaine qui venait à son aide, le tuant sur le coup, lors d’un combat en Afghanistan en 2002.

 

 

 

 

 

La question à se poser, pourquoi Justin Trudeau est toujours entouré de musulmans ?

Les portes du Canada grandes ouvertes, pourquoi n'a-t-il pas mis un frein à la vague d'immigrants illégaux, quel plan a-t-il en tête ?  Même avant de commencer son mandat comme premier ministre, on pouvait bien se rendre compte que celui-ci comptait le vote des musulmans pour remporter les élections.

Déjà ses fréquentations étaient très douteuses. Le voici commandité par Islamic Relief à Toronto. Il sera accompagné pour l’occasion de plusieurs poids lourds des Frères Musulmans, dont Tariq Ramadan, Jamal Badawi et Mustafa Ceric.

Tariq Ramadan en France :  arrêté au mois de février 2018 pour Viol, agressions sexuelles, violences volontaires, harcèlement, intimidation : les chefs d’accusation contre lui sont nombreux.

Jamal Badawi explique que les Frères Musulmans doivent comprendre leur travail en Amérique comme une sorte de grand jihad visant à éliminer, à détruire de l’intérieur la civilisation occidentale et à saboter sa misérable demeure afin que la religion d’Allah soit victorieuse sur toutes les autres religions.

Sur les sites internet de ses sections britannique et canadienne, l’organisation Islamic Relief qui accueillera Justin Trudeau déclare ouvertement financer les musulmans engagés dans le jihad (“Those struggling in the path of Allah”).

 

Eve Torres, se lance aussi dans l’arène politique. Elle sera candidate à l’investiture de Québec solidaire le 26 mai prochain dans la nouvelle circonscription de Mont-Royal–Outremont.

 

« Hawa » Eve Torres, est également proche des milieux d’extrême-gauche, ici en compagnie de Jaggi Singh

POURQUOI TRUDEAU EST-IL TOUJOURS ACCOMPAGNÉ DE GENS PEU RECOMMANDABLES ?

Il fait face à 19 chefs d'accusation, dont séquestration, agression sexuelle armée, menace de mort et voies de fait, devra verser une caution de 10 000 $ pour retrouver la liberté en attendant son procès.

Joshua Boyle était auparavant marié à la soeur d’Omar Khadr celui qui à reçu 10 millions $.

Justin Trudeau avec Jaspal Atwal

L'homme ci-dessous qui pose à côté de Justin Trudeau n'est pas n'importe quel électeur. Il fait l'objet d'une enquête de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui le soupçonne d'avoir participé, en compagnie d'autres Québécois, à la prise en otage de deux journalistes américains en Syrie en 2013, orchestrée par le Front Al-Nosra, un groupe lié à Al-Qaïda.  On dit,  que faisait-il cet homme à cet endroit, après avoir remporté les élections, le premier ministre canadien accordait une entrevue à Radio-Canada à la Place des Arts, au centre-ville de Montréal.. Est-ce le hasard ?, laissez-moi douter, selon ce qu'on dit personnes n'étaient au courant qu'il prendrait un bain de foule cette journée-là.

Justin Trudeau est un échec sur le plan de la sécurité mondial.

  1. Il à fait arrêté les bombardement contre l'État Islamique
  2. Reste silencieux sur le groupe terroriste Hamas
  3. Réintégration des terroriste de l'État islamique
  4. Peine plus souple pour les crimes liés au terroriste
  5. Renoue les relations avec l'Iran, un État qui parraine le terrorisme

Depuis que Trudeau est en poste, il y a eu bien des changements au niveau de la sécurité au Canada, surtout lors d'évènements spéciaux, comme le festival Juste Pour Rire, ou la sécurité est accru, ont mets des bloques de bétons pour empêcher un acte terroriste. Avec le gouvernement Harper on n'avait jamais vu ça, ça semble tellement normal aujourd'hui de voir cette sécurité partout que l'on en vient habitué. 

Lorsque,il y a des actes terroristes revendiqués par l'État islamique ( car ben oui aujourd'hui, c'est rendu normal au Canada d'en avoir) on essai de cacher cela, on fait toujours passé ça sur ( la maladie mentale ou de dépression, même ont dit souvent, c'est un pauvre type, c'était juste un solitaire, etc.)

Maintenant on à sortie la motion M-103, « condamner l'islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques » Cette motion va limiter la liberté d'expression et même approuver la charia au Canada.  Cette motion s'inscrit évidemment dans une stratégie à long terme dont le but est de stigmatiser et ensuite supprimer toute critique de l'islam et de sa variante politique l'islamisme. 

La Cour suprême à supprimé le 11 octobre 2018 l’obligation de la Couronne de consulter les Premières Nations.

Dans la décision rendue dans l’affaire Mikisew, la Cour suprême du Canada (CSC) a annulé l’obligation de consulter, nous ramenant à une époque antérieure à l’article 35 de la Charte des droits et libertés, qui traite des droits et titres ancestraux et issus de traités. Trois décennies, des centaines de cas et des millions de dollars en frais juridiques ont été nécessaires pour élaborer des principes juridiques clairs concernant la protection constitutionnelle prévue à cet article peu détaillé. L’obligation de consulter forçait la Couronne – les gouvernements fédéral et provinciaux – non seulement à consulter mais aussi à prendre les mesures nécessaires, le cas échéant, pour obtenir le consentement des Premières Nations avant de prendre toute mesure susceptible, à leur connaissance, d’avoir une incidence sur les droits ancestraux et issus de traités.

La décision a été un choc.

Le père Trudeau a toujours souhaité faire du Canada un pays multiculturalisme, c'était dans ses plans, comme son fils aujourd'hui. Deux hommes très dangereux pour l'avenir du Canada. Lorsque dans une religion, on te dit que les chrétiens sont tes ennemies, les juifs et les non-croyants, de les éliminer,  croyez-vous que le multiculturalisme peut fonctionner ?  Ce que fait Trudeau aujourd'hui c'est de changer le Canada à tout jamais, un pays ou la guerre existera d'ici quelques décennies.

Publicité