samedi 23 mars 2019

Le Milltantisme de M. Boies

Qu'est-ce que le militantisme ? Qu'est-ce qu'un militant ? Qui est M. Boies ? Un militant, c'est quelqu'un qui milite, quelqu'un qui agit pour ou contre une opinion, une idée voire même une personne. Laissons le dictionnaire et les définitions de côté ! M. Boies est tout simplement une personne qui prend ses causes à cœur et investit beaucoup de son temps pour répandre son point de vue par tous les moyens possible afin de faire réagir la population.

Avant de faire du militantisme politique, M. Boies a débuté par de petites causes diverses. Il a appris des notions en droit afin de pousser ses causes vers la victoire. Il respecte les règles afin de ne pas tomber dans la diffamation. Il fait beaucoup de recherches pour justifier son désaccord. De cause en cause, il s'est dirigé vers la politique.


Son but ? C'est de manifester avec respect son désaccord sur des sujets de la scène politique québécoise; le financement obscur de certains journaux par des partis politiques (La Presse), l'agissement de certains politiciens (Trudeau dans son altercation avec Matthieu Brien dans Outremont). Ce ne sont que quelques exemples. D'ailleurs, il a circulé dans les rues de la grande région de Montréal avec des affiches sur le toit de son auto pour mobiliser la population sur les politiques douteuses de nos différents paliers de gouvernements.


M. Boies a milité, au cours des dernières années, pour le Bloc Québécois en 2015 et dernièrement pour le Parti Québécois pour les élections provinciales de 2018. Il agit comme bénévole en son nom personnel de façon autonome. Sa fierté québécoise est claire et ne laisse planer aucun doute. Il souhaite comme tout vrai Québécois, l'indépendance du Québec.

Nous avons pu le voir se promener avec son automobile déguisée aux couleurs de teintes bleutées du Québec allant jusqu'aux couleurs du Parti Québécois. De plus, des petits drapeaux fleurdelisés flottent aux vents lors de ses déplacements.
Pour ma part, je me suis permis d'écrire cet article sur M. Boies parce que j'ai participé à quelques-unes de ces sorties en automobile.

Je le connais très bien pour pouvoir témoigner en sa faveur. Suis-je impartial envers lui ? Bien qu'on soit familier, je ne partage pas les mêmes idéologies que lui, mais on se rejoint quelque part.


J'ai été impressionné par le travail et le temps qu'il met pour confectionner ses affiches et recouvrir son auto de vinyle. Il est minutieux, organisé et déterminé, peu importe la cause qu'il milite. Bien qu'il possède une stature imposante, il est très respectueux envers les gens.

Partout où il a passé, il a eu des félicitations, mais aussi des regards aux visages longs. C'est de bonne guerre. Avec lui, chacun a droit à son point de vue...Et aussi, l'heure juste...


En conclusion, les derniers déboires avec la Police au cours de la dernière campagne électorale provinciale de l'automne dernier m'ont motivé à décrire M. Boies. Pourquoi s'être acharné sur son cas dans Rosemont ? Est-il si dérangeant que ça, voire menaçant ?

Quand on connait le personnage qu'est M. Boies, il n'est pas du tout menaçant. Dérangeant ? Peut-être ? Il circulait dans l'un des châteaux forts de Québec Solidaire dont son bureau se situe sur la rue Masson. Pourquoi ? Y a-t-il si dérangé que ça, quand nous savons que le Parti a gagné la circonscription? Reste à savoir qui a intimidé qui ? 


Jean Emery

Mardi, 13 mars 2019 10:44 MISE À JOUR 2019-03-12T09:00:00  Mardi, 13 mars 2019 10:44

Publicité