Le journal Les Manchettes

Depuis sa naissance en 2017, Les Manchettes surprend avec son côté très audacieux, un média indépendant qui ne suit pas la ligne éditoriale des médias traditionnels (Que peut-on dire? Que doit-on dire? Comment le dire? Quels sont les mots à éviter?) Notamment,  le journal en ligne Les Manchettes a été créer pour ceux et celles qui désirent obtenir de l'information sur un contenu véridique, riche et diversifié de l’actualité.  

Après plus d'un an de publication, la tendance démontre que Les Manchettes est populaires auprès des lecteurs autour du monde désirant obtenir l'heure juste, donc notre média ne se permettrait jamais de faire de la désinformation pour mousser sa popularité.

« Le monde devient encore plus compliqué pour les médias traditionnel de dire la vérité ! » la désinformation est passée dans le vocabulaire courant de nos médias traditionnels, mais c'est encore mal compris voir presque inconnu du grand public. La désinformation est une manipulation de l'opinion publique, à des fins politiques, avec une information traitée par des moyens détournés.

La désinformation se propage de multiples façons, mais Facebook et Twitter gagne la palme d'or pour sceptiques et ceux et celles qui crient à la théorie du complot.   L'autre catégorie de la désinformation,  c'est surtout quand les médias traditionnels reçoivent de l'information qui est de l'intérêt public, mais ne la publient pas pour protéger leur propre intérêt ou l'intérêt de nos gouvernements.

Il faut comprendre que Radio-Canada, La Presse, Le Soleil, Le Droit, Le Nouvelliste, Le Quotidien, La Tribune et Le Devoir, etc.  ne peuvent pas être des médias impartiaux!  j'explique, simplement,  comment nous pourrions croire aux publications de médias qui réussissent à vivre seulement grâce à l'aide apportée des divers piliers gouvernementaux, personne n'est dupe.

Les Manchettes, c'est pour tout le monde, si vous avez une plume, vous avez des idées d'articles, des choses que vous voulez exprimer, même, que si ça vous touche personnellement, que vous voulez dénoncer, si le sujet est pertinent,  que vous croyez qu'il touchera l'opinion publique, je vous invite à le faire, qui vous soyez, n'hésiter pas et nous serions heureux de vous compté parmi les autres chroniqueurs de ce journal.

Les Manchette ne s'éternisera pas sur le sujet de la désinformation, sauf ce qu'il faut comprendre que l'information ne se trouve pas toujours là ou vous pensez!