samedi 23 mars 2019

Des documents confidentiels consultés par Politico, le département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis désigne les groupes «antifas» comme responsables de «violences terroristes intérieures», notamment contre population et la police.

Publicité