London, il a été poignardé à huit reprises par des terroristes' il est placé sur la liste de surveillance anti-terroriste

 

Le «Lion of London Bridge», qui a été salué par un héros pour avoir combattu des djihadistes aux armes blanches lors de l'attaque terroriste, a déclaré qu'il était sur une liste de surveillance anti-terroriste après avoir été contacté par des partisans d'extrême droite anti-islam.

Roy Larner, 49 ans, a crié: «Je vous baise, je m'appelle Millwall», alors qu'il attaquait les meurtriers au couteau lorsqu'ils ont frappé en juin 2017 alors qu'il dégustait une pinte au restaurant Black & Blue à Borough Market, dans Southwark, sud-est de Londres.

Mais depuis lors, M. Larner a été inscrit au programme gouvernemental Prevent, craignant de devenir un extrémiste après avoir été contacté par des cris d'extrême droite.

Il a dû suivre des cours de déradicalisation et la police le surveille, a rapporté le Sun.

M. Larner a déclaré: «Ils me traitent comme un terroriste mais je ne suis pas du tout politique».

Agé de 49 ans, Rachid Redouane et Yousseff Zaghba ont été blessés à la tête et au cou à plusieurs reprises et, avec le troisième terroriste Khuram Butt, ont tué huit personnes et blessé 38 autres.

Il a été libéré de l'hôpital 12 jours après l'attaque, ce qui lui a valu plus de 80 points de suture à la tête, aux oreilles, aux bras et aux mains.

Pendant son séjour à l'hôpital, il a été photographié en train de se mettre au lit avec le manuel «apprendre à courir» que ses amis lui avaient donné - ce qui, selon eux, témoignait de «notre sens de l'humour dans le sud-est de Londres».

M. Larner a déclaré qu'un des assaillants avait crié: «Ceci est pour Allah» et «Islam, Islam, Islam», quand ils ont frappé.

Même après avoir été poignardé à plusieurs reprises et être tombé au sol, les images de la vidéosurveillance montraient M. Larner levant les poings en défense.

Prevent, introduit en 2011, dispose d'un budget annuel d'environ 40 millions de livres sterling et vise à empêcher les personnes d'être entraînées dans le terrorisme.

Prevent définit l’extrémisme comme une opposition vocale ou active aux valeurs britanniques fondamentales, notamment la démocratie, l’état de droit, la liberté individuelle ainsi que le respect et la tolérance mutuels des différentes croyances et croyances.  Nous incluons également dans notre définition de l'extrémisme les appels à la mort de membres des forces armées.

La loi de 2015 sur la lutte contre le terrorisme exige que les organismes publics, y compris les conseils et les écoles, «tiennent dûment compte de la nécessité d'empêcher que des personnes ne soient entraînées dans le terrorisme».

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir