Publicité
Publicité

La disparition de Lord Lucan

L'affaire du « lord en cavale » fît la une des journaux en 1974. Lord Lucan avait-il manigancé une intrigue, qui a mal tourné, avec un tueur à gages pour éliminer sa femme ? Ou bien est-il parvenu à s'échapper, en ayant lui-même commis un meurtre ?

Richard John Bingham, 7e comte de lucan, né en 1934, était un aristocrate bien établi : Eton, Coldstream Guards, banquier, marié et père de trois enfants, vivant à Belgraviaet chanceux aux cartes. Mais, en 1974, sa chance tourna. En plus de problèmes financiers, sa femme et lui s'étaient séparés et se disputaient la garde des enfants. Il dit à des amis qu'elle devenait folle.

Le 7 novembre 1974, entre 20 h 30 et 21 heures, la nourrice des Lucan, Sandra Rîvett, coucha les enfants, puis prépara du thé. Lord Lucan était chez lui, ou au club. À l'étage du 46 Lower Belgrave Street, Lady Lucan s'inquiétant de la préparation du thé plutôt longue, descendit et fut, selon ses dires à la police, attaquée par son mari. Couvert de sang, il avoua avoir tué Sandra par méprise. À 21 h 45, blessée, Lady Lucan se réfugia au bar Plumber's Arms. La police trouva le cadavre et une barre en plomb, mais aucune trace de Lucan.

Selon sa version, lord Lucan avait surpris un étranger agressant sa femme, mais craignant qu'elle ne l'accuse lui, il avait pris la fuite. Ses amis pensent qu'il s'est noyé dans la Manche en sabotant son bateau, rongé par le remord d'avoir tué la mauvaise femme. Une autre théorie soutient qu'il avait engagé un tueur à gage qui se serait trompé de cible et qu'il avait tenté de tuer lui même son épouse. Les enquêteurs le jugèrent coupable du meurtre de Sandra. En 1999, la Haute Cour déclara le lord disparu officiellement « mort ». Toutefois, des témoins affirment avoir vu ou voir encore lord Lucan.

Selon des rumeurs, des amis de Lucan le firent passer en Afrique, où il démarra une nouvelle vie. En 2012, dans un documentaire télévisé, l'assistante de John Aspinall, un ami proche de Lucan, raconta que sur ordre de son chef, elle avait organisé des voyages en Afrique pour les deux aînés de Lucan, entre 1979 et 1981, afin qu'il puisse les suivre de loin. Lady Lucan affirme que ses enfants ne se sont pas allés en Afrique à cette période.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Publicité