Des ovnis dissimulés

Les projets Sign, Grudge et Blue Book sont-ils des noms de code pour dissimuler l’incroyable vérité, les ovnis viennent bien d’ailleurs ?

En 1947, le pilote Kenneth Arnold lança malgré lui la controverse sur les ovnis. Tandis qu’il volait près du mont Rainier, dans l’État de Washington (États-Unis), il aperçut : neuf engins volants « tels des soucoupes ricochant sur un lac ».

Le terme se répandit rapidement. Le pilote pensait avoir vu des vaisseaux extraterrestres, mais les sceptiques avancèrent qu’il s’agissait d’une météorite en décomposition projetant des boules de feu.

En 1947 encore, les pilotes d’un DC-3 aperçurent un étrange avion « avec deux rangées de fenêtres », crachant des flammes par l’arrière. En 1948, le capitaine Thomas Mantel! S’écrasa avec son Mustang p-51 en poursuivant un mystérieux objet.

L’US Air Force déclara qu’il avait pris Vénus en chasse et été victime d’un accident, mais les ufologues-affirmèrent qu’il avait croisé un extraterrestre.

En 1950, dans son livre Flying Saucers are Real, Donald Keyhoe suggère que les ovnis sont d’origine extraterrestre, qu’ils viennent sur  Terre depuis des siècles et semblent pacifiques.

Une « observation » eut lieu en 1964, lorsque Lonnie Zamora, un policier de Socorro, au Nouveau-Mexique, vit deux petits « extraterrestres » s’envoler à bord de leur engin spatial ovale.

Des témoins décrivent ces êtres comme petits, avec de longs bras et une grosse tête – pas de monstre aux yeux proéminents ni de créature géante Quand des fermiers leur tirèrent dessus, ils firent quelques acrobaties et repartirent indemnes.

Certains racontèrent avoir vu des lumières se déplaçant à grande vitesse et d’étranges « événements » affectant voitures, animaux domestiques ou appareils électriques.

 L’US Air Force et d’autres organisations militaires enquêtèrent : Aux États-Unis, après les projets Sign et Grudge, Book analysa des centaines des témoignages, dont beaucoup furent rejetés : invention, imposture ou erreur.

Les ufologues en conclurent que l’armée cachait la vérité. Ou ces ovnis avaient-ils bien une origine terrestre ? Durant la guerre froide, la peur des ovnis a peut-être permis à l’armée de taire ses tests de missiles, d’avions et de capsules spatiales.

Les présidents des années 1950, Truman et Eisenhower, auraient été informés de ces rencontres et auraient obtenu le savoir-faire scientifique des « entités biologiques extraterrestres » en échange de leur silence. Un gouvernement mondial secret, complice des extraterrestres. En voilà une histoire !

« Les pilotes continuèrent de rapporter des « visions » inexpliquées. En 2008, près de Cardiff, un hélicoptère de police évita un ovni, qu’il prit ensuite en chasse jusque dans le nord du Devon. La ligne de conduite officielle ne change pas : il n’existe aucune preuve que les ovnis viennent de l’espace. En 2009, on supposa qu’un avion espion américain, qu’un avion espion américain, pouvait être à l’origine de certaines observations d’ovnis. »

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.


Code de sécurité
Rafraîchir