Publicité

Le fabricant de vaccins Covid-19 Johnson & Johnson a une LONGUE histoire de crimes, d'amendes et de violations dans le secteur des « produits » médicaux

Que diriez-vous de faire payer aux grandes entreprises des «réparations» pour les «dommages» à la santé, à la santé et à la vie humaine pour toutes leurs années à assiéger les Américains avec des produits et des traitements toxiques,

y compris des vaccins, de la chimiothérapie et des milliers de produits de soins personnels ? Commençons par les gros canons, comme J&J. Johnson & Johnson a déjà dû payer 2,2 milliards de dollars pour résoudre des enquêtes pénales et civiles, qui, selon des documents judiciaires, comprenaient des amendes pour avoir payé des pots-de-vin aux médecins et aux pharmaciens pour avoir poussé les médicaments toxiques de J&J sur des patients.

C'est ce qu'on appelle le règlement de la fraude en matière de soins de santé, mais cela devrait être appelé la mise en danger préméditée de la santé et de la vie et la coercition furtive des patients par l'intermédiaire de médecins et de pharmaciens. Tous ceux qui sont reconnus coupables devraient purger une peine dans une prison fédérale.
De nombreux produits J&J ne sont pas « sûrs et efficaces » mais plutôt dangereux et nocifs

La sécurité des patients a été menacée et les dommages causés à la confiance du public par J&J ont été décimés. Cette société monopolistique doit être tenue responsable, et pas seulement par ses finances. Ces amendes et pénalités ne sont qu'un pet dans le vent par rapport à l'argent qu'elles déboursent pour vendre et vendre des produits, des médicaments, des traitements et des vaccins mortels. Que représentent 2,2 milliards de dollars de dommages, ou 4,7 milliards de dollars en réalité, dans le grand schéma des choses, alors que la valeur nette du conglomérat américain de J&J est de 435 milliards de dollars ?

Par exemple, à une échelle similaire mais plus petite : si vous étiez un gourou d'entreprise diabolique valant 435 millions de dollars et que vous ne vous souciiez pas du tout des humains, une amende de 6 millions de dollars endommagerait-elle vraiment votre poche ? Non, ça ne le ferait pas. C'est pourquoi J&J continuera à vaquer à ses activités de fabrication, de commercialisation, de vente et de vente illégale de ses produits toxiques et de ses vaccins mortels, sales et coagulants au public, via des médecins, des pharmaciens, des infirmières, des publicités, de fausses recherches et des scientifiques astucieux.
L'entreprise pharmaceutique de J&J qui a développé le vaccin Covid-19 "à injection unique" a déjà réalisé 12 milliards de dollars de revenus

J&J est coupable de faire passer le profit au détriment des patients, maintes et maintes fois. Ce sont des récidivistes qui, si jamais quelqu'un était vraiment mis en prison, obtiendraient la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle, ou ils obtiendraient la peine de mort. Il n'y aura aucun changement dans le comportement des entreprises. Ils continueront à blesser et à mutiler les patients parce que les bénéfices sont 100 fois supérieurs aux amendes. Avec ZÉRO menace de prison pour quiconque chez J&J, ils continueront leurs tactiques de style mafieux dans le plus dangereux de tous les domaines du commerce – la médecine.

Et maintenant, ils fabriquent des vaccins.

Devinez quoi? La filiale de J&J "Janssen" a plaidé COUPABLE d'avoir mal étiqueté un médicament antipsychotique qu'ils ont fabriqué et vendu de 2002 à 2003.

Oui, Janssen Pharmaceuticals Inc, les mêmes escrocs et monstres qui viennent de fabriquer le vaccin Covid-19, ont introduit Risperdal pour une utilisation non approuvée , au lieu de simplement traiter la schizophrénie ou l'autisme, comme ils ont été approuvés (en quelque sorte). Ils ont fait des aides à la vente écrites pour la force de vente afin de commercialiser les personnes âgées qui n'étaient PAS schizophrènes et qui n'avaient pas d'autisme.

De plus, J&J a incité les médecins et les pharmaciens à recommander cette prescription illégale de Risperdal, tout comme ils le font maintenant avec le vaccin mortel Janssen Covid. Voir le modèle ? Il y a un modèle ici. Les récidivistes commettent des actes criminels et sont reconnus coupables par les tribunaux, mais personne qui travaille pour J&J ne va en prison, jamais, pour quoi que ce soit.

Quelle blague notre système judiciaire américain s'avère être lorsque cette société insidieuse se fait arrêter pour mutiler et tuer des Américains avec leurs produits. Incroyable.

La feuille de couverture de J&J sur le crime et les abus par la fabrication, la commercialisation et la vente de produits médicaux et de soins personnels défectueux et toxiques, y compris les produits pour bébés

Il existe de nombreux crimes qui entraînent une personne en prison ou en prison pendant des années, dont certains sont considérés comme des crimes « non violents », et ils comprennent la possession de drogue, la fraude, les voies de fait, les accusations d'armes, le vol à main armée, l'extorsion, l'enlèvement, le viol, la trahison et meurtre. Certes, certains des crimes de J&J tombent sous ces parapluies, mais est-ce que quelqu'un purgera une peine pour le crime ? Ou s'agit-il simplement de poursuites et de rappels, car cela n'empêche pas les criminels J&J de poursuivre leur tyrannie.

1995 : J&J encourt une amende de 7,5 millions de dollars pour avoir détruit des documents afin de dissimuler une enquête sur la commercialisation illicite de sa crème anti-acné Retin-A pour éliminer les rides.

1996 : J&J verse un règlement non divulgué sur de fausses réclamations sur de fausses réclamations de protection de préservatifs pour se protéger contre le VIH et d'autres MST.

2001 : J&J verse 860 millions de dollars dans un recours collectif pour avoir induit les clients en erreur en leur faisant jeter prématurément sa lentille de contact souple 1-Day Acuvue. J&J a recommandé de ne les porter qu'une seule fois, mais il a ensuite été découvert que les lentilles n'étaient pas différentes des lentilles Acuvue ordinaires qui durent deux semaines.

2010 : J&J verse un règlement de 81 millions de dollars pour avoir mal étiqueté son médicament antiépileptique Topamax pour traiter les troubles psychiatriques, et ils ont embauché des médecins externes pour rejoindre leur force de vente afin de promouvoir le médicament pour des conditions non approuvées. Un an plus tard, J&J a payé 85 millions de dollars pour des accusations similaires contre son Natrecor, un médicament mortel pour le cœur.

2011 : Plusieurs produits BABY de J&J ont été découverts comme contenant des ingrédients cancérigènes.

2013 : Le ministère américain de la Justice a accusé J&J de 2,2 milliards de dollars d'amendes pénales pour la commercialisation de son médicament contre l'autisme et l'antipsychotique Risperdal pour des utilisations non approuvées.

Et maintenant, le vaccin Covid-19 de J&J cause des blessures et la mort en provoquant des caillots sanguins, mais le CDC dit de les poursuivre quand même ! Qui se soucie du nombre de personnes qui meurent à cause du vaccin, n'est-ce pas ? La FDA oblige J&J à mettre une étiquette d'avertissement sur la notice du vaccin car ils savent que personne ne le lira. De cette façon, J&J peut poursuivre le programme de réduction de la population en utilisant ses vaccins toxiques et ne verser qu'un centième de ses bénéfices pour les blessures et les décès par la suite.

Réglez votre fréquence Internet sur Pandemic.news pour des mises à jour sur ces crimes contre l'humanité sous couvert d'inoculation. De plus, apprenez comment vous préparer au mieux pour le prochain effacement induit par la vaccination.

Les sources de cet article incluent :

Pandemic.news

NaturalNews.com

LifeSiteNews.com

Justice.gov

ChildrensHealthDefense.org

Publicité

Médias Fake News

Lettre ouverte de Dan Pilon À : Journal de MTL et TVA Nouvelles

Lettre ouverte de Dan Pilon À : Journal de MTL et TVA Nouvelles

Novavax 88 millions de doses, La Presse informe que partiellement

Faux Trump n'a pas demandé de recompter le vote en sa faveur en Géorgie

Faux Trump n'a pas demandé de recompter le vote en sa faveur en Géorgie

La Presse - OBNL fait les éloges d'un violeur abattu par des policiers

La Presse - OBNL fait les éloges d'un violeur abattu par des policiers

TVA Nouvelles, La Presse, Radio-Canada = Fake News fake news et Fake News

TVA Nouvelles, La Presse, Radio-Canada = Fake News fake news et Fake News

Quand La Presse n'a pas d'arguments à apporter sur le « grand remplacement »

Quand La Presse n'a pas d'arguments à apporter sur le « grand remplacement »

Quand Isabelle Hachey du journal La Presse (de Montréal) veut faire la morale - Fake News

Quand Isabelle Hachey du journal La Presse (de Montréal) veut faire la morale - Fake News

Incitation à la violence - Le Journal de Montréal et TVA Nouvelles

Incitation à la violence - Le Journal de Montréal et TVA Nouvelles

Qui n'aurait pas tomber dans le panneau ? - Kariane Bourassa TVA Nouvelles

Qui n'aurait pas tomber dans le panneau ? - Kariane Bourassa TVA Nouvelles

Au royaume de Big Médias,  le journalisme est mort!

Au royaume de Big Médias, le journalisme est mort!

Un jeune homme devenu agressif en écoutant TVA Nouvelles ? - COVID-19

Un jeune homme devenu agressif en écoutant TVA Nouvelles ? - COVID-19

Encore une fois les médias traditionnels se trompent - TVA - Radio-Canada - La Presse - Le Devoir - Le Soleil

Encore une fois les médias traditionnels se trompent - TVA - Radio-Canada - La Presse - Le Devoir - Le Soleil

Radio-Canada - CBC une source de désinformation - Trump perd l’appui des militaires

Radio-Canada - CBC une source de désinformation - Trump perd l’appui des militaires

Soleimani était un meurtrier, son chef" est aussi un meurtrier! »

Soleimani était un meurtrier, son chef" est aussi un meurtrier! »

Les médias Fake News ne vous parlent pas de la défaite de Soros

Les médias Fake News ne vous parlent pas de la défaite de Soros

À propos

Les Manchettes c'est un média alternatif qui respecte et encourage la liberté d’expression.

Il apporte de l'information vérifiée et sans le filtre des médias traditionnels, donne la parole sans exclusivité à tous celles ou ceux qui veulent faire la différence en utilisant leurs plumes.