Publicité

Le Queensland retire le vaccin AstraZeneca après plusieurs cas de caillots sanguins

Le gouvernement de l'État du Queensland en Australie a annoncé qu'il n'offrirait pas d'injections de coronavirus de Wuhan (COVID-19) à l'aide du vaccin AstraZeneca.

Sa décision est intervenue après que les autorités sanitaires du pays eurent découvert six autres cas de caillots sanguins liés au candidat vaccin. Au lieu de cela, l'État attendra l'arrivée de plus de doses de vaccins d'autres fabricants avant de reprendre.

Le vaccin fabriqué par le fabricant britannique de médicaments est toujours administré dans l'État par des médecins à des personnes de plus de 50 ans. Cependant, le gouvernement de l'État a déclaré qu'il n'utiliserait pas le vaccin AstraZeneca dans les centres de vaccination de masse pour inoculer les Australiens. La première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, a déclaré qu'un tel centre de vaccination de masse similaire à ceux de la Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria est prévu vers la fin de 2021.

« Le Queensland est un grand État, [et] il est tellement décentralisé. [Tellement] beaucoup de planification est en cours en ce moment pour ce dernier trimestre de l'année. [When] nous avons plus d'approvisionnement [of] Pfizer [and] Moderna, [vaccination] va s'intensifier – et je sais que les Queenslanders vont y aller en masse lorsque nous aurons tout cet approvisionnement prêt », a déclaré Palaszczuk.

Les remarques du Premier ministre du Queensland ont fait suite à la découverte par les autorités australiennes de six nouveaux cas de caillots sanguins liés au vaccin AstraZeneca. La Therapeutic Goods Administration (TGA), qui réglemente les vaccins dans le Land Down Under, a déclaré le 20 mai que quatre cas avaient été confirmés tandis que les deux autres étaient jugés probables. Avec les six nouveaux cas, l'Australie compte désormais un total de 24 cas de caillots sanguins sur les 2,1 millions de doses d'AstraZeneca qui y ont été administrées.

TGA a poursuivi: «Dans l'ensemble, 21 de ces [24 au total] cas sont considérés comme confirmés et trois sont considérés comme probables. Trois des quatre cas signalés comme probables dans le rapport de la semaine dernière ont depuis été confirmés comme [caillots sanguins et faible numération plaquettaire.] L'autre cas fait toujours l'objet d'une enquête.


Les nouveaux cas de caillots sanguins ont été enregistrés dans toute l'Australie

Une femme de 57 ans et un homme de 79 ans ont été les cas enregistrés dans l'État de Victoria. L'État du Queensland a signalé qu'une femme de 18 ans aurait souffert de caillots. Pendant ce temps, les autorités ont toujours demandé plus d'informations sur deux femmes âgées de 71 et 87 ans qui ont signalé les effets indésirables.

Un homme de 53 ans originaire d'Australie-Méridionale – le sixième cas récent – ​​est actuellement en soins intensifs à Adélaïde. L'homme serait le premier patient confirmé de l'État à souffrir de caillots sanguins et d'une faible numération plaquettaire après la vaccination. L'administrateur en chef de la santé publique de l'Australie-Méridionale, Nicola Spurrier, a déclaré que l'homme avait reçu sa première dose le 4 mai. Il avait été admis deux semaines plus tard en raison de douleurs abdominales intenses.

Spurrier a ajouté que le cas de l'homme se situait dans la fourchette attendue d'effets indésirables – environ un sur 100 000 – étant donné qu'environ 150 000 doses de vaccin AstraZeneca avaient été administrées dans l'État. "C'est un événement rare, mais en raison du nombre de vaccins que nous administrons dans l'ensemble de notre communauté, il n'était pas inattendu que cela se produise."

Pendant ce temps, le médecin-chef adjoint fédéral Michael Kidd a reconnu les caillots sanguins et la faible numération plaquettaire liés au vaccin AstraZeneca COVID-19. Mais il souligne que les chances que cela se produise sont "très faibles". Il a déclaré: "La thrombose veineuse cérébrale est une maladie très rare qui n'était pas connue auparavant pour être associée à la vaccination." (Connexe: un Australien décède d'un énorme caillot de sang à la suite d'une vaccination contre le coronavirus.)

Néanmoins, il a mis en garde contre d'éventuels maux de tête comme effet secondaire du vaccin COVID-19. "Les gens doivent être particulièrement attentifs aux maux de tête persistants sévères survenant quatre à 20 jours après la vaccination", a déclaré Kidd. Le responsable fédéral de la santé a ajouté que ces maux de tête "sont différents [du] schéma habituel de maux de tête" et a déconseillé d'utiliser des analgésiques en vente libre pour eux.

Les responsables du gouvernement australien insistent toujours sur l'efficacité du vaccin contre le coronavirus AstraZeneca

Le Premier ministre Scott Morrison a défendu le vaccin AstraZeneca le 20 mai et a exhorté les Australiens de plus de 50 ans à se faire vacciner. Il a déclaré que la plupart des personnes qu'il connaissait – y compris sa femme, sa mère et sa belle-mère – avaient été vaccinées avec elle aux côtés de beaucoup d'autres.

Un jour avant que Morrison ne fasse ses commentaires, le ministre de la Santé et des Soins aux personnes âgées, Greg Hunt, a suggéré que les gens pourraient attendre l'arrivée des vaccins à ARNm Pfizer et Moderna au cas où ils ne voudraient pas du vaccin AstraZeneca. Hunt lui-même a reçu le vaccin AstraZeneca début mars aux côtés de l'ancienne Première ministre Julia Gillard. (En relation: le ministre australien de la Santé, Greg Hunt, hospitalisé après avoir reçu le vaccin contre le coronavirus AstraZeneca.)

En janvier, le médecin-chef fédéral australien, Paul Kelly, soutenait le vaccin de la société britannique. « Le vaccin AstraZeneca est efficace, sûr et… de haute qualité. Il sera disponible dès que la TGA aura donné son accord », a-t-il déclaré. Le régulateur australien a accordé une approbation provisoire au vaccin en février 2021.

Le chef adjoint du Parti travailliste australien, Richard Marles, a finalement insisté sur le fait que le gouvernement ne devrait pas encourager les gens à attendre. « Il est vraiment important que les personnes de plus de 50 ans se fassent vacciner avec [the] AstraZeneca [vaccine] dès maintenant », a-t-il déclaré.

Visitez VaccineDamage.news pour lire plus de rapports sur le vaccin AstraZeneca COVID-19 et les caillots sanguins qui y sont liés.

Les sources comprennent :

DailyMail.co.uk

Twitter.com

FT.com

Publicité

Médias Fake News

Lettre ouverte de Dan Pilon À : Journal de MTL et TVA Nouvelles

Lettre ouverte de Dan Pilon À : Journal de MTL et TVA Nouvelles

Novavax 88 millions de doses, La Presse informe que partiellement

Faux Trump n'a pas demandé de recompter le vote en sa faveur en Géorgie

Faux Trump n'a pas demandé de recompter le vote en sa faveur en Géorgie

La Presse - OBNL fait les éloges d'un violeur abattu par des policiers

La Presse - OBNL fait les éloges d'un violeur abattu par des policiers

TVA Nouvelles, La Presse, Radio-Canada = Fake News fake news et Fake News

TVA Nouvelles, La Presse, Radio-Canada = Fake News fake news et Fake News

Quand La Presse n'a pas d'arguments à apporter sur le « grand remplacement »

Quand La Presse n'a pas d'arguments à apporter sur le « grand remplacement »

Quand Isabelle Hachey du journal La Presse (de Montréal) veut faire la morale - Fake News

Quand Isabelle Hachey du journal La Presse (de Montréal) veut faire la morale - Fake News

Incitation à la violence - Le Journal de Montréal et TVA Nouvelles

Incitation à la violence - Le Journal de Montréal et TVA Nouvelles

Qui n'aurait pas tomber dans le panneau ? - Kariane Bourassa TVA Nouvelles

Qui n'aurait pas tomber dans le panneau ? - Kariane Bourassa TVA Nouvelles

Au royaume de Big Médias,  le journalisme est mort!

Au royaume de Big Médias, le journalisme est mort!

Un jeune homme devenu agressif en écoutant TVA Nouvelles ? - COVID-19

Un jeune homme devenu agressif en écoutant TVA Nouvelles ? - COVID-19

Encore une fois les médias traditionnels se trompent - TVA - Radio-Canada - La Presse - Le Devoir - Le Soleil

Encore une fois les médias traditionnels se trompent - TVA - Radio-Canada - La Presse - Le Devoir - Le Soleil

Radio-Canada - CBC une source de désinformation - Trump perd l’appui des militaires

Radio-Canada - CBC une source de désinformation - Trump perd l’appui des militaires

Soleimani était un meurtrier, son chef" est aussi un meurtrier! »

Soleimani était un meurtrier, son chef" est aussi un meurtrier! »

Les médias Fake News ne vous parlent pas de la défaite de Soros

Les médias Fake News ne vous parlent pas de la défaite de Soros

À propos

Les Manchettes c'est un média alternatif qui respecte et encourage la liberté d’expression.

Il apporte de l'information vérifiée et sans le filtre des médias traditionnels, donne la parole sans exclusivité à tous celles ou ceux qui veulent faire la différence en utilisant leurs plumes.