vendredi 2 décembre 2022

Les vierges offensées - les journalistes, les Mal-aimés

Les pauvres victimes, là, j'ai failli presque tombé en bas de ma chaise, les journalistes à la langue brune, les quéteux de subventions se plaignent d'être mal traités sur les réseaux sociaux, pourquoi donc! la est la question : C'est Mayssa Ferah de La Presse de Montréal qui signe un article intitulé : Front commun contre le harcèlement en ligne envers les journalistes.

 Cette cyberintimidation vise particulièrement les femmes et les journalistes issus de la diversité, indique-t-on par communiqué, ce qui « témoigne des motivations des personnes qui adoptent ce comportement. »


Voilà un exemple parfait d'une mauvaise journaliste, elle s'attaque carrément à Maxime Bernier et aux partisans du Parti Populaire, juste ça. Quand on y pense et on fait un retour avant les élections 2021, les médias n'ont pas mâché leurs mots sur Maxime Bernier, ils l'ont dénigré, diffamés, etc.

On à ici, un chroniqueux Patrick Lagacé qui porte plainte contre un individu, il évoquait le désire de lui donner une claque sur la gueule!, Question : « combien d'entre vous seriez vous près à aller jusqu'à payer pour lui donner une claque sur la gueule ?»

Est-ce que ce sont les mêmes journalistes qui traitent les gens d'édentés, complotistes,  covidiots, touristata,  anti-masques, anti-vax,  récalcitrants, égocentriques, irresponsables, négationnistes, terroristes, fêlés, coucous, sous-éduqués, extrémistes, racistes, dangereux,  bozos, crétins, tatas, danger public, égoïste et beaucoup d'autres qualificatifs du genre qui se plaignent? Les journalistes insultent et encouragent la haine envers ceux qui ne pensent pas comme eux depuis janvier 2019.

Ce que tentent de faire les médias, c'est de faire passer une loi qui interdirait de mauvaises publications contre les journalistes et DE LES CRITIQUER.

Les commentaires n'ont pas trainé sur les réseaux sociaux, les gens ne sont pas tendres, ils ont réagi rapidement en disant que les journalistes n'ont aucun respect, aucune crédibilité et, c'est une blague, (proverbe) on ne sème pas la discorde sans en subir soi-même les conséquences.

 

Les journaleux, chroniqueux acheté par les gouvernements, insultent une grande partie de la population directement et insultent l’ensemble des lecteurs par leur articles de propagande.

 

 

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.

Code de sécurité
Rafraîchir