Aujourd'hui, les journalistes, chroniqueurs, animateurs, méprisent et insultent - Yannick Marceau

Il fut un temps où les journalistes défendaient la veuve et l'orphelin. Aujourd'hui, les journalistes méprisent et insultent la veuve et l'orphelin parce qu'ils ne croient pas à leurs propagandes et questionnent leur objectivité.

Il fut un temps où les politiciens craignaient les journalistes. Aujourd'hui, les journalistes mangent dans la main des élites politiques et de leurs amis corporatistes. Les journalistes ont changé de métier pour devenir agents de relation publique et ils sont au service de l'élite politique et de leurs amis. Vous allez me dire qu'on ne mord pas la main qui nous nourrit. Par contre, Victor Hugo aurait dit:

"Mieux vaut une conscience tranquille qu'une destinée prospère. J'aime mieux un bon sommeil qu'un bon lit."

Il fut un temps où les journalistes risquaient leurs vies pour trouver la vérité. Aujourd'hui, les journalistes camouflent et déforment la vérité parce qu'elle nuit à leur élite. Dans mon entourage, les gens non seulement ne font plus confiance aux journalistes mais ils se méfient d'eux comme de la peste.

Les politiciens continuent de s'attaquer à nos enfants, souvenez-vous de la lettre de l'association des pédiatres, publiée le 5 octobre dernier. Les politiciens ont réussi à violer la constitution et ils ont réussi à violer nos droits et libertés, parce que les journalistes n'ont pas fait leur travail. Si les journalistes avaient fait leur travail avec éthique et honnêteté, les politiciens n'auraient jamais osé faire ce qu'ils ont fait. "Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire." - Albert Einstein

Réponse  : de Yves Vinet

Il n’y a pas si longtemps, notre premier ministre a demandé aux influenceurs de l’aider à convaincre le peuple du Québec, de la dangerosité du COVID19. C’est pourquoi, à tour de rôle, chacun s’exprime sur ce même sujet. Mais si on observe ces dit-influenceurs, on constate, qu’ils s’adressent surtout à ceux qui osent s’exprimer sur les médias sociaux et qui n’ont que peu de mots pour le dire.
,,
Aujourd’hui, il ne faut pas être surpris, si le peuple, ceux qui ne peuvent s’exprimer selon les références communicatives, se font rabrouer par ces parangons de la vertu. Mais ces mêmes individus qui ont de la misère à s’exprimer selon les canons de nos chers chroniqueurs, et ils ne se gênent pas, pour à leurs tours, les traiter de tous les noms d’oiseaux. C’est de bonne guerre et bravo pour leur implication.
,,
Comme de raisons, sur les médias sociaux, il y a peu de tolérance pour ce genre d’insultes, on vous traite de trolls. C’est ce que veux ces influenceurs du gouvernement, vous museler. Maintenant que ces influenceurs sont connus et surement bien payés pour contrer la voix du peuple, doivent maintenant faire face à leurs maîtres de la communication, eux qui sont libres de toutes attaches gouvernementales à 100%, comme le devoir.
,,
A peu près toute la chibagne, s’en prend surtout aux ténors des médias sociaux qui ont suffisamment de courage pour s’exprimer tout haut, avec les mots pour le dire, sur des décisions non ficelées, par décrets, que nous devons subir à tous les jours, par un gouvernement qui a les mains ficelées par les grosses pharmas, et surtout par l’OMS, créature de L’ONU.
Maintenant, messieurs et mesdames les influenceurs, le peuple vous ont reconnus pour ce que vous êtes, des taupes à la solde de la POLICE. Ils ne vous font plus confiance et vous détestent. Ils n’écoutent plus vos jérémiades. Même, ils vous fuient. Vos commentaires sur vos médias respectifs sont vus, comme venant du diable.
,,
Que ferez-vous quand la tempête sera terminée. Cela marquera surement la fin de votre carrière comme chroniqueur et influenceur. Les bonnes gens vous oublieront et peut-être vous serez sur le bien-être social. Vous n’aurez qu’a demander de plus gros chèques du gouvernement en place!

Commentaires  

# Patricia 15-02-2022 09:22
Monsieur Lagacé vient d'être condamné par le conseil de presse. Il faut vraiment lire le jugement dans son intégralité (suivre le lien ci-dessous). En gros, on le reconnait coupable de protéger les lecteurs qui pensent comme lui et d'humilier ceux qui le contredisent. C'est tellement caractéristiques de ce monsieur !
https://conseildepresse.qc.ca/decisions/dossier-d2020-09-120/
Répondre | Répondre en citant | Citer
# Marc-André Levesque 08-02-2022 12:14
Bravo à tous pour ce que vous nous rapportés sur la situation actuel sur votre site les manchettes, ils est temps de mettre un terme définitif sur cette masquerade des médias (clown) et ces marionnettes des gouvernements qui ont vendus leur âme aux services du mal communiste.
Répondre | Répondre en citant | Citer
# Irène Justesse 02-02-2022 09:55
Wow, quels textes extraordinaires! Bravo messieurs!
Un sage a dit que dans un futur rapproché, les VRAIS médias pourront dire la vérité, sans danger pour leur vie ou les conséquences...
C'est incroyable que le peuple laisse faire toute cette corruption gouvernementale sans réagir, ces abus de pouvoir honteux.
Ça presse de vacciner tout le monde! Ces vaccins pas assez testés, ce sera vu et su prochainement.
Quand 90% des gens vont se rallier, les choses vont changer pour le mieux, ça approche.
Ces riches cupides qui se croient intouchables, leur règne achève paraît-il.
J'y crois et j'ai très hâte de voir ça!
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.

Code de sécurité
Rafraîchir

À propos

Les Manchettes c'est un média alternatif qui respecte et encourage la liberté d’expression.

Il apporte de l'information vérifiée et sans le filtre des médias traditionnels, donne la parole sans exclusivité à tous celles ou ceux qui veulent faire la différence en utilisant leurs plumes.