lundi 5 décembre 2022

Aucune couverture médiatique pour les vaccins sur les nouvelles données inquiétantes de Pfizer

La question à se poser pourquoi l'ensemble des médias cachent cela ? C'est quoi le but exactement de cacher les données de Pfizer, mais pourquoi ne pas s'en inquiéter, car elles relèvent du pire scénario d'un film d'horreur!

Pourquoi Pfizer voulait cacher ses résultats en laboratoire durant 75 ans, parce qu'ils sont extrêmement inquiétants, 80 000 pages de publiées, montrant que le vaccin est complètement inutile, voir même très dangereux.

Les données de Pfizer : montrent que 270 femmes enceintes ont été testées et 238 sont absente, aucune données. Sur les 32 femmes restantes, c'est seulement une naissance. Les autres sont des cas d'avortement spontané et de mort fœtale.

 

Le Dr Naomi Wolf explique : Pfizer aurait selon les documents, les médecins ce sont basé sur une simple étude et autopsie menée sur 44 rats dans un laboratoire en France pour déclarer vaccin COVID "sûr et efficace" pour les femmes enceintes.

Il est incroyable de penser une fraction de seconde que cette étude est menée qu'avec des souris et aucune femme enceinte dans les premiers temps. Les données du département de la défense montrent que les grossesses de femmes soldats connaissent un taux catastrophique d'anomalies et de problèmes foetaux.

Pfizer, la société pharmaceutique dit qu'à ce jour il n'y a pas eu d'essais cliniques humains pour déterminer si le vaccin covid-19 est efficace sur les femmes enceintes ou même pendant l'allaitement, toutes les utilisations, autorisation d'urgence exclut les femmes enceintes sur les essaient, les phases 1, 2 et et 3 de plus aucun vaccin Covid n'a été approuvé.

Les femmes enceintes n'avaient aucun droit de participer aux études, malgré cela le collège américain d'obstétrique et de gynécologie, la société de médecine foetale maternelle toutes étaient des fervents défenseurs de la vaccination des femmes enceintes et de celles qui allaitent, comment ont-ils défendu et fait la promotion d'un vaccin non approuvé et expérimental ?

Les recommandations cliniques ont été basées sur des études erronées menées sur quelques dizaines de rats avant que les essais de recherche puissent être effectués sur des femmes enceintes.

Tous nouveaux médicaments doivent être dans la majeur partie des cas testé sur des animaux gravides, ce qui s'appelle des études de toxicité pour le développement et la reproduction ou des études de fléchettes , ils déclarent que les études de fléchettes pour le vaccin Pfizer Bioentech Covid-19 ont été signalées en Europe et selon ces études animales, elles n'indiquent pas d'effets nocifs direct ou indirect pour les femmes enceintes, le développement embryonnaire du foetus ou le développement postnatal.

La question, sur quoi était-ce fondé compte tenu de l'extrême importance des derniers tests sur des rats qui ont duré seulement 42 jours.

Il s'avère que les rats sont mammifère parfait pour des études de grossesses, car ils n'ont besoin de 21 jours pour se reproduire , dans ce teste la moitié des grossesses de rats ont été interrompues au jour 21 par césarienne et les foetus ont été retirés de la mère et étudiés, l'autre moitié a été dissuader d'accoucher, puis ils ont mis fin à l'étude.

Dans la section couvrant la grossesse et l'allaitement aux pages 12 à 13 relèves que seulement 20 des 413 cas signalés d'évènement indésirable chez les femmes enceintes étaient grave, notamment 25 fausses couches, cinq morts foetales, ainsi que des contractions utérines pendant la grossesse d'accouchement prématuré, rupture prématurée des membranes et restriction de croissance foetale, ce qui signifie que les bébés ne pouvaient pas se développés pleinement, étaient également inclus les effets secondaires graves et moins graves des bébés allaités, notamment des vomissements infantiles, fièvre, éruption cutanée, agitation et allergie au vaccin.

Six femmes ont eu des évènements indésirables alors qu'ils ont reçu le vaccin pendant l'allaitement, avaient une paralysie partielle, suppression de la lactation, douleurs mammaires, migraine et décoloration du lait maternel et la réponse de Pfizer, on continu avec le vaccin.

Voici un lien ou vous pouvez télécharger les données de pfizer

 

Ajouter un Commentaire

Attention, si vous voulez laisser un message personnel à LesManchettes.com vous devez, soit le faire par la page Accueil / "nous joindre" ou laisser votre adresse de courriel dans le champ du formulaire commentaire (Adresse email) pour une réponse.

Code de sécurité
Rafraîchir